Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 17:53

Article paru dans "Corse-Matin":

 

   Ils sont un groupe de copains, poursuivant un même but : apporter du bonheur par la musique et le chant. Et quels chants ! Des sérénades à la variété française.en passant par les complaintes corses, toujours d'actualité, le bonheur du public est total. Dans ce groupe informel, on trouve depuis des décennies à la guitare : Mimi Canale, Paul Conti, Jean Massiani et aussi la virtuose à l'accordéon Aréne Louis sans oublier les voix dont on ne se lasse jamais d'écouter et d'applaudir Jean Falchi, Jean Arrighi et Jean Bénassi.
   Ces musiciens bénévoles ont les retrouve dans toutes les manifestations, notamment dans les soirées organisées par les Amis du Couvent de Vico telles que Pulenta, repas corse, soirée couscous ... Par leur présence, ils créent une vraie ambiance et l'ensemble des convives reprend souvent en chœur les chants vicolais tels que La Castillane, O Tédéri et bien d'autres.
Récemment, dimanche 18 décembre, l'orchestre a donné une aubade aux pensionnaires de la maison de retraite Jeanne d'Arc à Guagno-les-bains autour d'un arbre de Noël scintillant de mille étoiles. De nombreux pensionnaires, se rappelant leur jeunesse, ont fredonné et même chanté a capella, les refrains d'antan. Bref, tous les artistes ont apporté un rayon de soleil dans cette institution au fonctionnement exemplaire. À l'issue de cet après-midi convivial, de nombreuses félicitations ont été adressées aux musiciens par le président et le directeur de la Maison Jeanne-d'Arc ainsi que par les personnalités présentes, notamment François Colonna, maire de Vico et conseiller Général, Jean Sabiani, maire de Soccia.
   Un Noël que tout le petit monde de Guagno-les-bains ne sera pas prêt d'oublier.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 18:28

    Le numéro de janvier du bulletin "INSEME" annonce le départ du couvent de ViCO du Père Piergiorgio PIRAS qui, arrivé au terme de son mandat, retourne en Italie. Rien là que de très normal, pourra-t-on penser. Et pourtant, cet événement est important et même très lourd de conséquences. En effet, il ne sera pas remplacé !!!

    Voici ce que le Père Dominique, curé modérateur, écrit dans "INSEME":http://photos.creafrance.org/pois/3098_couvent-st-francois_vico.jpg

   "Il part mais il ne sera pas remplacé et, du coup, son départ va changer beaucoup de choses dans le secteur qui était desservi jusque-là par trois prêtres. Les deux prêtres qui restent ne pourront pas parcourir le secteur en multipliant des messes pour satisfaire tous les villages. L'heure est venue où notre secteur qui était servi à l'excès par rapport à d'autres secteurs doit commencer à expérimenter l'interparoissialité pour participer aux messes du dimanche. L'heure est venue où les fidèles pratiquants devront avoir le souci missionnaire d'inviter et d'offrir des places à ceux qui ne sont pas véhiculés pour aller participer à une messe célébrée dans une autre paroisse. Cette pratique se fait dans beaucoup de diocèses, et pourquoi pas chez nous?

    Le père Piergiorgio nous quittera le 5 janvier 2012. La veille de son départ, le mercredi 4 janvier, nous allons lui dire au revoir au cours d'une messe qu'il va présider à 15 h au couvent de Vico. Encore une fois, un grand merci à Piergiorgio. Nous lui souhaitons beaucoup de succès là où il sera missionné par sa province."

 

   Les catholiques du secteur devront bien réfléchir aux conséquences de ce fait nouveau qui modifie la donne de la vie religieuse dans Sorru et Sevi.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 08:04

Corse racines

 

 

Que 2012 vous apporte à tous pace e salute.

Que vos familles soient dans le bonheur.

Que les racines poggiolaises restent bien solides.

Que nos villages gardent leur âme.

 

voeux 2012 Poggiolo

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 05:02

Joyeux et Saint Noël à toutes les familles poggiolaises et à leurs amis.

  Noël 2011 St Roch


 

    Le blog des Poggiolais en profite pour prendre une semaine de vacances. Il reprendra au tout début de 2012.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 15:30

Le Père Noël est arrivé un peu en avance dans une de nos familles poggiolaises puisque c'est le 6 décembre que, à Ajaccio, est né

Ghjuvan Siliu.

 

Il est le fils de Stéphanie et Philippe LE CHUGA et le petit-fils de Madeleine et Jean Silius PAOLI, le dynamique et sympathique adjoint au maire de Poggiolo.

 

Toutes nos félicitations à toute la famille et joyeux Noël!


PS: des photos du mariage de Stéphanie et Philippe ont été publiées dans ce blog (cliquez ICI).

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 16:51

L'assemblée générale de l'AACSIS (Association Artistique et Culturelle de Sorru in Su) se tiendra:

 

DIMANCHE 8 JANVIER 2012

à 11 heures, salle de la bibliothèque à Poggiolo


Ordre du jour:

- compte-rendu moral et financier du Marché de Noël 2011

- dispositions à prendre pour la Marché de Noël 2012

- calendrier des activités 2012 (expositions, conférences, sorties patrimoine, prix des lecteurs, etc.)

- préparation de la première grande Foire de Printemps (le lundi de Pâques 2012)

- renouvellement du bureau.

 

Le pot de l'amitié clôturera cette assemblée générale.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 18:04

Pour les personnes n'ayant pas eu l'occasion de connaître la chapelle Saint Roch de Poggiolo et pour celles qui ont l'habitude d'y aller, ce diaporama sera apprécié. Il permet de voir l'extérieur et l'intérieur de ce bâtiment. Les photos sont à la fois d'avant et d'après la restauration effectuée par Mario SEPULCRE.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 17:56

    Comme souvent, le toujours très intéressant mensuel interparoissial "INSEME" de décembre publie un article historique sur les Deux Sorru. Cette fois-ci , Bernard ALLIEZ porte son regard sur une chapelle abandonnée depuis longtemps. Elle se trouve "sur la route de Chigliani à Letia, à quelques centaines de mètres du pont de la Catena, entre deux vallons, (...) entre la route et le fleuve Liamone." Il précise: "Le lieu est nommé sur les cartes d'état-major, "villa"".


   Sur la carte au 1/25.000 que nous reproduisons, ce mot est encerclé de rouge.

villa Letia

 

   Merci à Bernard ALLIEZ pour faire connaître l'existence de cette édifice. Mais, pour en comprendre l'histoire, l'auteur donne plusieurs hypothèses dont deux méritent une remarque:

   1 - Il donne à cette ruine une identité pisane du XIIème ou XIIIème siècle "comme en témoigne son orientation vers l'est". Mais toutes les églises sont placées ainsi. La coutume de placer le chœur face au soleil levant, symbole de résurrection, avait commencé, semble-t-il, en Grèce, Asie Mineure et Afrique du nord, avant le Vème siècle et était devenue une règle quasi générale aux XIème-XIIème siècles. A Poggiolo et Guagno-les-Bains, les trois édifices catholiques (voir article de H. et P. DUBREUIL) ont cette orientation.

 

    2 - Bernard ALLIEZ se demande également pourquoi le lieu a été abandonné et se demande si l'abandon ne serait pas "la suite de la politique de "dezabitationne" après la guerre de Sampiero Corso". Il y a là confusion entre deux événements. La "guerre de Sampiero" se déroula entre 1564 et 1569. Le chef militaire voulait libérer la Corse de la tutelle génoise. Il échoua et mourut dans une embuscade. Son échec ne provoqua pas de représailles plus graves que dans des périodes de guerre habituelles. Par contre, la politique de destruction et de déportation avait bien été pratiquée au siècle précédent. Elle est bien résumée par Xavier PAOLI dans son "Histoire abrégée du village avant 1914":

"A la fin du XV°, la défaite des Cinarchese Giovan Paulo et Ranuccio da Leca face aux Génois de l'Office San Giorgio donna l'occasion à ceux-ci de se débarrasser de façon radicale d'une résistance qui les exaspérait. En 1489, le commissaire génois Ambroggio de Negri fit détruire et incendier les maisons et déporter dans le Celavo et en Cinarca la population de la piève."


  

   Letia par F. PaoliFrançois PAOLI, qui a publié cet été 2011 "Letia et la région de Vico dans  l'histoire de la   Corse", consacre lui aussi quelques lignes à cet endroit (pages 17 et 18). Il écrit que "cette très jolie petite chapelle romane" s'appelle aussi Sant'Isaïe.

   "Elle est malheureusement en ruines, avec seulement sa partie basse en pierres taillées à la façon de l'époque pisane, et a été partiellement remontée à hauteur d'homme plus tard. On peut penser que sa vocation était intercommunale, entre les populations de Vico, Letia, Murzo et éventuellement Renno."

 

   Qu'est-il donc vraiment arrivé à Saint Césaire de LETIA? Ces pierres ont encore bien des secrets à révéler.

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 17:32

Ne soyez plus en panne d'idées pour décorer votre table à l'occasion de Noël ou du Jour de l'An. Allez rapidement sur le blog Cuisine en fête de Tatie Boulette.

Vous trouverez de nombreux exemples de décoration réalisées avec des objets faciles à trouver. Parmi les dernières suggestions: "Noël sur la route des épices", "Noël enguirlandé", "Luminance de bleu et blanc".

table

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 08:04

   Aujourd'hui, dimanche 18 décembre, le quotidien "La Provence" titre en première page: "20ans après le drame de Furiani, L'affront de la Ligue de football".

   Le journal s'engage dans le mouvement pour la célébration du drame du 5 mai 1992 en relatant l'incident qui s'est produit vendredi à Chateauroux:

 

   Alors que la Ligue de football professionnel refuse toujours de déplacer la 36e http://bastia1905.com/v2/wp-content/uploads/2011/12/thumb_petition_furiani.jpgjournée de Ligue 1, programmée le 5 mai 2012, date anniversaire des 20 ans de la catastrophe de Furiani qui avait fait 18 morts et plus de 2 300 blessés le 5 mai 1992, un nouvel acte de mépris a été relevé hier soir au stade Gaston-Petit de Châteauroux, où le SC Bastia s'est imposé (0-2). Le match de Ligue 2 entre les Berrichons et les Corses a en effet démarré avec une bonne dizaine de minutes de retard car le délégué de la rencontre a voulu faire retirer une banderole déployée par les supporters du Sporting, sur laquelle le message suivant était inscrit : "5 mai 1992 bafoué, la Ligue n'a aucun respect".

   Un excès de zèle et un manque de respect envers la mémoire des victimes que les supporters bastiais ont énormément de mal à digérer. "Il n'y a pas de mot pour exprimer ce que l'on ressent, c'est scandaleux", confie l'un de leurs responsables. Il aura fallu que Frédéric Hantz, l'entraîneur du SCB, menace de ne pas envoyer ses joueurs sur le terrain pour que le match démarre. Le message, lui, a finalement été retiré après le coup d'envoi. "Apparemment, c'est le mot 'bafoué' qui dérangeait, on ne comprend vraiment pas...", poursuivent les supporters.

   Pour rappel, le collectif des familles de victimes fait circuler depuis plusieurs semaines une pétition pour demander qu'aucune rencontre de football professionnel ne soit dorénavant plus jamais jouée en France un 5 mai. 23 694 signatures ont déjà été enregistrées, parmi lesquelles on retrouve notamment celles de Didier Deschamps et de nombreux anciens Olympiens présents sur la pelouse le jour du drame, de Vincent Labrune, président de l'OM, de tous les joueurs du SC Bastia, de personnalités du monde sportif, d'élus locaux et de nombreux journalistes.

 

Le mouvement s'étend. La pétition a dépassé les 24.000 signatures. (exactement 24.237 ce matin dimanche).  Signez-la et faites-la signer:

 http://www.petitionfuriani.com/

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de mars et avril dans les Deux Sorru:

cliquer ici. 

 

VACANCES SCOLAIRES COVID

-fin des cours: 

samedi 10 avril

-reprise des cours:

lundi 26 avril (classes maternelles et primaires)

lundi 3 mai (collèges et lycées)

 

 

Le mensuel "INSEME" d'avril vient de paraître:

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907