Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 18:38

   Il faut lire "La Croix" pour entendre parler de Vico et la confrérie du Père Albini.

   Dans son édition de samedi 5 mai 2012, le quotidien catholique publie un dossier sur les confréries corses.

   En pleine renaissance depuis une trentaine d’années, les 62 confréries corses actuelles (qui regroupent plus de 3 000 membres, soit 1 % de la population insulaire) sont presque toutes masculines – onze sont mixtes et une est exclusivement féminine.


confrerie La Croix

   L'article insiste sur le fait que les confréries ne font pas que participer aux processions:

- "Être confrère, c’est se préoccuper des pauvres et de la paroisse" 

- "Autre spécificité traditionnelle des confréries corses : le chant sacré. Rien d’étonnant donc à ce que, depuis une trentaine d’années, polyphonies corses et mouvement confraternel aient connu un même regain, dans un souci commun de défense identitaire.""

- Elles ont aussi "Une mission d’évangélisation"".


   La "Cunfraternita di u Padre Albini" est citée car elle est une des rares à avoir eu le souci de la formation de ses membres:

"Parmi les 62 confréries, deux seulement ont envoyé quelques membres à l’École diocésaine de formation aux ministères et charges ecclésiales créée par le diocèse en 2005 : Notre-Dame de la Miséricorde à Ajaccio et la confrérie mixte « Cunfraternita di u Padre Albini », à Vico.

« Certains des jeunes qui arrivent chez nous n’ont aucune formation chrétienne  », constate le diacre permanent François-Aimé Arrighi, 44 ans, infirmier libéral dans le secteur rural de Vico et cofondateur, en 1996, de cette « Cunfraternita di u Padre Albini » – du nom d’un Oblat de Marie immaculée (omi) mort à Vico en 1839 et reconnu vénérable en 1968."


Autre particularité vicolaise: son souci du "vivre ensemble":

Vico Dubreuil porte-bannière

Cette confrérie de Vico, qui compte une quarantaine de membres – 25 hommes et 15 femmes, âgés de 30 à 90 ans et portant un habit noir à croix dorée – a été à l’origine d’un « Appel pour une culture de la vie », signé par les 21 confréries du Pumonte (Corse-du-Sud) en 2010.

« Nous voulions réagir après l’assassinat d’un étudiant de Corte lors d’une bagarre en février 2009 et dire aux jeunes que le mythe des armes et de la violence est une image faussée de l’identité et de la culture corses  », explique François-Aimé Arrighi, en soulignant que beaucoup d’autres confréries se sont investies depuis dans une réflexion pour sortir de la violence.

Déjà la « charte des confréries du Pumonte » (lire extraits ci-dessus), adoptée en 2007, rappelait avec vigueur qu’« être confrère, c’est respecter le droit à la vie, œuvrer à plus de justice sociale et être soucieux du vivre- ensemble  ». Or en demandant leur intégration en confréries, certains espèrent accéder à des réseaux de pouvoir et d’influence.

« Un peu comme dans une franc-maçonnerie  », sourit le prêtre togolais Chrétien Kpodzro, Fidei Donum en Corse depuis cinq ans et responsable du secteur interparoissial de Borgo (Haute-Corse), qui voit là « une ambiguïté à éclaircir  ». En imposant à toute nouvelle confrérie corse d’adhérer à cette charte de 2007, Mgr Jean-Luc Brunin, ancien évêque d’Ajaccio, avait bien compris l’enjeu du renouvellement de ce mouvement confraternel.

article de

CLAIRE LESEGRETAIN

envoyée spéciale à Ajaccio, Bastia et Sartène


 

Lien pour lire l'ensemble de l'article:

http://www.la-croix.com/Religion/Approfondir/Spiritualite/En-Corse-des-confreries-au-service-de-l-evangelisation-_EP_-2012-05-04-802469

Un autre article plus historique:

http://www.la-croix.com/Religion/Approfondir/Spiritualite/Les-confreries-une-realite-propre-au-sud-de-la-France-_EP_-2012-05-04-802470

Partager cet article

Repost0
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 19:00

Déclaré officiellement par l’Eglise «Vénérable» en 1968, Charles Dominique ALBINI est fêté solennellement chaque année le 20 mai, anniversaire de sa mort, au couvent St François de Vico.


Voici le programme de cette année:

padre-Albini.jpg

"Pèlerins sur les chemins de Corse,

brûlons du feu de l'Esprit Saint".


Samedi 19 mai:

à 21 h 30: PROCESSION à la grotte

 

 

Dimanche 20 mai

- Accueil des pèlerins

- 10 h 30: CÉLÉBRATION EUCHARISTIQUE

- Apéritif offert à tous

- Repas (15 euros, vin non compris). S'inscrire avant le 17 mai au 04-95-26-83-83 ou au 04-95-26-62-29

- 14 h: Rosaire médité à la grotte

- 16 h: Procession à la grotte et clôture

Partager cet article

Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 18:04

  L'arrivée au pouvoir d'un nouveau président de la république est toujours un événement important pour tout le pays. A POGGIOLO, une première conséquence va être visible à la mairie.

   Dans la salle de réunion du conseil municipal (salle de droite en entrant), le portrait officiel de Nicolas SARKOZY qui occupe le centre d'un mur va vraisemblablement laisser la place à celui de François HOLLANDE quand celui-ci aura eu sa photographie. salle réunion mairie

 

    Cette décision de procéder à ce remplacement est du domaine exclusif du maire qui n'a aucune contrainte. Apposer la photo du chef de l'Etat n'est pas une obligation légale mais une simple tradition, de même d'ailleurs que le buste de Marianne.

    Dans la réponse ministérielle n°48533 publiée au "Journal Officiel" du 14 juillet 2009, le secrétaire d'État à l'Intérieur et aux Collectivités Territoriales indique : «Aucun texte de nature législative ou réglementaire ne prescrit l'utilisation des symboles républicains, que sont le drapeau national, le buste de Marianne, le portrait du Président de la République ou la devise de la République, dans les bâtiments publics ». Seule l'apposition du drapeau « bleu, blanc, rouge » et de la devise de la « Liberté, Égalité, Fraternité. » sont obligatoires en vertu de l'article 2 de la Constitution. http://www.leparticulier.fr/jcms/c_76562/le-refus-d-afficher-le-portrait-du-president-en-mairie-est-permis

    Certaines mairies n'ont pas de portrait; d'autres gardent ceux des présidents précédents et une, en Normandie, avait même toujours celui du maréchal Pétain jusqu'à voici deux ans. Un village de Haute-Vienne a une seule photo: celle de Jean JAURÈS qui, pourtant, n'a jamais eu de fonction présidentielle ni même ministérielle.

    Par contre, notre canton a la particularité de conserver une fresque du général de GAULLE dans un bar d'ORTO. Voir l'article en cliquant ICI.


Partager cet article

Repost0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 18:10

     La loi du 28 février dernier instaure le 11 Novembre, jour de l'armistice de 1918, comme une journée "en hommage à tous les morts pour la France". Il précise que cet hommage "ne se substitue pas aux autres journées de commémorations nationales". Le 8 mai reste l'anniversaire de la capitulation allemande de 1945. Pour le 8 mai de cette année, nous reproduisons un témoignage de guerre de Mimi CANALE.

    Mimi a été facteur et épicier à Guagno-les-Bains. Sur la place qui est devant son ancien magasin (qui a été le dernier commerce de notre commune), on peut encore voir Mimi jouer aux boules chaque fin de journée, à la belle saison.

     En décembre 2007, "L'Info U Pighjolu" avait publié ce souvenir de Mimi CANALE sur sa campagne d'Italie.


Mimi maison
      Mon régiment, le 1" R.T.A descend en repos aux environ de Naples. On installe le bivouac dans une forêt de châtaigniers à proximité d'un gros village «ROCCAMONFINA». En Italie, c'est la grande famine. Pourtant, les magasins regorgent de marchandises. Mais la population manque de moyens et la prostitution se développe à grande échelle. Bien sûr, les gens du village, jeunes et moins jeunes, viennent «quémander» quelques boites de conserve, chocolat, cigarettes, etc.


Mimi 2      Parmi eux, je remarque une dame d'un certain âge, toute de noire vêtue, avec un foulard sur la tête «un mezzaro» comme portent toutes nos vieilles mamans en Corse. Je m'approche d'elle et là, j'ai un grand choc... En face de moi, j'ai l'impression de voir ma mère. Je lui adresse la parole et immédiatement nous sympathisons. Je m'empresse de lui donner quelques boîtes de conserve. Elle me demande de l'accompagner chez elle. Elle me fait visiter sa modeste demeure et me raconte un peu sa vie. J'apprends ainsi qu'elle est veuve, qu'elle vit seule. Sa fille est professeur à Rome et a deux enfants que, malheureusement elle ne connaît pas. Depuis le début de la guerre, elle n'a plus aucune nouvelle de sa famille. Pour ma part, j'ai encore mes parents, mais il est inutile de vous dire qu'ils se font beaucoup de soucis. Nous sommes six frères dans l'armée. Pendant encore quelques temps, je continue de rendre visite à la vieille dame.


      Un jour, je suis convoqué au P.C du régiment. Je dois me rendre à Rome avec ma jeep pour y conduire deux officiers supérieurs et rester à leur disposition. Je les contacte et prends rendez-vous avec eux. Après avoir fixé le jour du départ, je vais voir la vieille dame pour lui signifier mon départ. Je lui demande l'adresse de sa fille. Elle me remet un paquet. J'ignore ce qu'il y a à l'intérieur ... sûrement une lettre. Me voici rendu à destination. Mes supérieurs me donnent « quartier libre ». Je dois venir les récupérer quelques jours plus tard. Je suis logé et nourri par l'armée. Elle fait bien les choses. Le seul problème, je ne sais pas où laisser la voiture durant la nuit.

 
      Fort heureusement, à proximité du «mess» des sous-officiers, il y a un couvent de religieuses. Parmi elles, certaines parlent français. La mère supérieure, très aimable, me confie la clé de la cour afin que je puisse garer ma voiture. Un problème de régler. Je décide de me mettre à la recherche du professeur... La tache est difficile car Rome n'est pas Ajaccio ... Je m'entoure de deux jeunes Italiens ... Nous voilà partis à l'aventure dans cette grande cité.

      Après plusieurs tours et détours, nous voilà à l'adresse indiquée. Pendant que mes deux jeunes Mimi 1guides montent la garde près de la voiture, je frappe à la porte... Une dame très distinguée m'ouvre. Elle est très impressionnée à la vue d'un militaire... Je la rassure, lui remet le petit paquet après lui avoir expliqué que je viens de la part de sa maman. Bien sûr, il y a une lettre... Fébrilement, elle la lit devant moi ... puis les larmes aux yeux, elle m'embrasse. Auprès d'elle, il y a ses deux petits garçons... Alors, à son tour, elle me remet une longue lettre, quelques photos de ses enfants.


      De retour au bivouac, je m'empresse de rejoindre la vieille dame afin de lui remettre la missive de sa fille. Elle prend connaissance de la lettre qui lui est adressée, elle s'effondre en larmes... Puis, en faisant le signe de la croix,... elle se jette dans mes bras en me disant « que Dieu vous protège » ...

      Je crois bien que son vœu a été exaucé puisque j'ai continué toute la campagne «France Allemagne Autriche»... et me voilà toujours en vie.

Partager cet article

Repost0
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 10:40

Grâce à une carte publiée sur le site de "La Croix", il est facile de voir comment ont voté les communes de Corse-du-Sud.

 

carte électoraleDans le canton des Deux Sorru, SARKOZY a obtenu 1349 voix (60,17%) et HOLLANDE 893 (39,83%).

- Sorru in ghiu (Arbori, Balogna, Coggia, Letia, Murzo, Renno, Vico) a donné 1.068 suffrages (61,98%) à SARKOZY et 655 (38,01%) à HOLLANDE.

- Pour Sorru in Su (Poggiolo, Orto, Soccia, Guagno), il y a eu 281 bulletins pour SARKOZY (54,14%) et 238 (45,86%) pour HOLLANDE.

Partager cet article

Repost0
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 19:45

Aujourd'hui, dimanche 6 mai 2012, les électeurs de Poggiolo ont voté ....

 

 Premier tourDeuxième tour
Inscrits

146

  146
Votants115  117
Blancs et nuls3  7
Exprimés112  110
HOLLANDE38 (33,93%)  61 (55,45%)
SARKOZY28 (25%)  49 (44,55%)
LE PEN38 (33,93%)0
MELENCHON6 (5,36%)0
POUTOU2 (1,78%)0
Autres0 (0%)0

 

 

Pour rappel, le deuxième tour des trois précédentes élections présidentielles avait donné les résultats suivants:

 

- 1995:

JOSPIN: 59 (50,86%)

CHIRAC: 57 (49,14%)

 

- 2002:

CHIRAC: 70(77,78%)

LE PEN: 20 (22,22%)

 

- 2007:

ROYAL: 71 (57,72%)

SARKOZY: 52 (42,28%)

Partager cet article

Repost0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 17:23

Voici exactement vingt ans, l'effondrement d'une tribune sur le stade de Furiani faisait 18 morts et 2357 blessés.

 

TF1 a revécu cette catastrophe avec des rescapés de cette journée.

 


 

Entretien avec Alexandre Jacquin, journaliste à La Provence, qui vient de sortir le livre "Furiani, 20 ans après".


Partager cet article

Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 12:37

L'année 2012 étant celle des Jeux Olympiques de Londres, le sport est le thème retenu pour le carnaval du canton des Deux Sorru. Samedi 5 mai, à partir de 15 heures, les chars des différents villages et des associations se retrouveront sur la place de l'église pour un grand moment de fête et de joie.

Pour mémoire, un diaporama du carnaval de 2011 qui avait eu lieu à Guagno-les-Bains.

 

 

Partager cet article

Repost0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 18:03

Si le mois de mai est surnommé un peu partout le mois de Marie, celui de mars pourrait avoir le même surnom à Ajaccio. La Guagnaise Marthe POLI, qui travaille dans la cité impériale et qui est élue au conseil municipal de gauche de Simon Renucci, a relaté sur son blog la ferveur dont bénéficie a Madonuccia chaque 18 mars.

Nous vous proposons son texte de présentation et le diaporama qu'elle a mis en ligne.

 

Cette fête est celle qui tient le plus au cœur de l' ajaccien.
Elle est née en 1656, à l'époque où plusieurs régions de l'Italie sont touchés par la peste.
C'est la cas de la ville de Gênes ; c'est à cette époque que le Conseil des Anciens décide de mettre la ville d'Ajaccio sous la protection de la vierge miraculeuse de Savone, Notre Dame de la Miséricorde.
C'est le 16 novembre de cette année que la Maginifica Communità et le Conseil des Anciens, réunis dans la salle del publico palazzo, proclament la Vierge de la Miséricorde patronne de la ville et prennent l'engagement perpétuel de fêter le 18 mars de chaque année.
C'est le vœu des « Magnifiques Anciens ». Ils font édifier une chapelle de Notre dame de la Miséricorde dans la cathédrale d'Ajaccio.
Depuis, les solennités débutent le soir du 17 mars par les prières traditionnelles devant la statue de Notre dame de la miséricorde située sur la place des Palmiers.
Le 18 mars,le matin, les fidèles se rendent à la cathédrale afin d'assister à la grand messe. L'après midi, la procession fait le tour de la ville et la statue de notre dame de la miséricorde est suivie de la foule.


Partager cet article

Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 18:35

Quand la pluie s'arrête, les nuages ne cèdent pas immédiatement la place au soleil. Il existe alors un moment où le ciel montre à la fois un côté lumière et un côté ombre avec des nuages encore accrochés à la montagne, comme dans cette photo que vient de réaliser Thierry Calderoni.

 

ombre et lumière

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

 

 

FÊTE DE ST ANTOINE ABBÉ

Messe samedi 16 janvier à 15 heures

chapelle de Guagno-les-Bains.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907