Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 18:39

     Après la reddition de Bastien (voir article précédent), il fallut encore un an pour arrêter son frère André SPADA, celui qui se faisait appeler "le tigre de la Cinarca".

    Une importante somme d'argent fut proposée pour sa capture, mais sans succès.

    Du col de San BASTIANO à la forêt de PASTRICCIOLA, André SPADA errait seul mais il n'avait plus de refuge. Il décida de se rapprocher de la maison de COGGIA où vivaient ses parents et ses frères.

La solitude et la crainte de l'arrestation avaient accentué son mysticisme. Ainsi, Lucia MOLINELLI-CANCELLIERI (dans "Spada, dernier bandit corse") écrit:

    "Le 25 mai 1933, jour de l'Ascension, on le vit en chemise dans un état de grande exaltation. Tandis que la messe était célébrée à l'intérieur de l'église, vers 11 h 30, Spada chantait des cantiques à quelques centaines de mètres du village (de Coggia) en brandissant un crucifix."

    Le 29 mai 1933, à la suite d'un renseignement, le chef d'escadron BRICE, avec douze gendarmes d'AJACCIO et de CALCATOGGIO, renforcés par les gendarmes de VICO, trouva à l'aube une cachette du bandit mais elle était vide.

    Le groupe se dirigea alors vers la maison des parents SPADA. Le "sanglier" fut surpris et rapidement ceinturé.

    Il fut conduit à VICO avant d'être transféré à la prison d'Ajaccio en fin de journée.

  Spada à Vico

     

 

   Mais son état mental préoccupant nécessita un examen psychiatrique à la prison du boulevard Chave à Marseille. Les experts psychiatriques indiqueront dans leur rapport que SPADA simulait la folie et le déclareront pleinement responsable de ses actes. Ce rapport comporte de nombreuses erreurs et des contradictions mais qu'importe! Grâce à lui, SPADA pouvait être jugé.
    Incarcéré à la prison Sainte-Claire de BASTIA, il attendit son procès qui débuta le 4 mars 1935 et dura trois jours. dans une salle de cour d'assises pleine à craquer. Défendu par Charles CANCELLIERI et Tito BRONZINI de CARAFFA, il suivit les débats avec une profonde indifférence et accepta l'annonce de sa condamnation à mort sans manifester la moindre émotion.


http://fabiani.photos.club-corsica.com/watermark2.php?o=ygysb&c=90&idsit=138
     Spada fut condamné à mort. Il fut guillotiné à l'aube de ce 21 juin 1935, devant la prison de Bastia, exactement à 4 h 12.


http://farm8.staticflickr.com/7035/6602697401_b1f9206aac_z.jpg

   Le bourreau DEIBLER, n'ayant pu trouver à se loger ni à l'hôtel, ni chez l'habitant, dut coucher à bord du bateau qui l'avait amené avec sa machine. Plus jamais, la guillotine ne refit son apparition en Corse. Une époque était terminée.

Partager cet article

Repost0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 18:03

   Aujourd'hui, nous sommes pratiquement quatre-vingts ans après la reddition de Bastien SPADA en 1932.

    Après l'expédition militaro-policière de novembre 1931 dont ce blog a donné un large compte-rendu (voir les articles parus dans la catégorie "L'épuration du maquis"), il ne restait plus dans le maquis que les deux frères André et Bastien SPADA.

    Abandonnés de tous, ils erraient dans le Cruzzini de grotte en bergerie, subsistant avec de plus en plus de difficultés. Finalement, épuisé, Bastien quitta son frère et se constitua prisonnier à Ajaccio le 31 mai 1932.


3 juin 1932 La Croix

    Il fut ensuite condamné à cinq ans de prison (qu'il accomplit à Nîmes) pour sa participation à l'attaque de la voiture postale Ajaccio-Lopigna le 18 mai 1930 (voir le récit de cette agression ICI). Interdit de séjour, il résida à Perpignan jusqu'en 1939 où il fut mobilisé au Troisième Régiment d'Infanterie Alpine. Après la défaite, il rejoignit son village de COGGIA et s'installa dans la maison familiale du Liamone.

maison Liamone

   Bastien fut soupçonné d'y avoir tué un ou deux soldats italiens qui pillaient ses récoltes. Il fut encore mobilisé lors de la libération de la Corse et fut ensuite chargé de la démoustication de la plaine du Liamone avant de mourir dans les années 60.

 

Spada Bastien

 

Photos et renseignements extraits du livre de Jean BAZAL "Avec les derniers bandits corses".

Partager cet article

Repost0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 18:30

    En se promenant sur le plateau ardéchois, au dessus de Ruoms, Joël CALDERONI a eu la surprise de rencontrer ce petit monument et il a ainsi appris  que St-Roch était le patron des carriers. L'inscription photographiée lui attribue bien cette protection.


Ruoms Saint Roch


Ruoms la plaque

    En fait, cette attribution ne vient pas d'un épisode de la vie de saint Roch mais d'une homophonie. L’homophonie est la relation entre des mots qui ont la même prononciation, la même forme orale mais des sens différents.

   Il semble que ce soit l'homophonie du prénom Roch avec le roc, la rocaille, qui soit l'origine du rapport du saint montpellliérain avec le monde des ouvriers du rocher. On trouve des statuettes de ce personnage dans des niches à l'intérieur des galeries de mine. Le mal de saint Roch était la maladie qui provenait de l'introduction de la poussière de grès dans les poumons des ouvriers. Dans notre partie de Corse, un tel risque ne pouvait concerner à la rigueur que les mineurs de Marignana et Osani pendant les quelques années où la mine fut exploitée. Voir: http://www.paese-di-marignana.fr/storia/mines_pumonte.htm

   A Poggiolo, la ferveur, qui s'exprime notamment par la procession du 16 août, est essentiellement tournée vers la protection qu'offre saint Roch à l'encontre des maladies.

    Pour les carriers de Ruoms, il faut se reporter à l'ouvrage très complet intitulé "Carrières et carriers de Ruoms" par Paul Jourdan (Association Cévennes Terre de Lumière n°4 - 1995). Cette association organise de nombreuses promenades en Ardèche (voir son site: http://www.ctl-ardeche.com/xoop/).

Partager cet article

Repost0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 18:07

La vie, un éternel recommencement ? Qui pourrait en douter à la lecture de cette « une » du magazine France-Football datant de juin 1968 ?

ACA et SCB en Division 1, Gazelec en Division 2 : voici en effet un titre redevenu d'actualité 44 ans après la parution de ce numéro.

Un clin d'œil du destin à apprécier à sa juste valeur. Mieux que ça : à déguster sans modération !

Pour ce qui est par ailleurs du titre général, parions que « FF » ne s'autoriserait pas aujourd'hui une telle formule. A l'époque, parler de « Boom sur la Corse » n'était pas, en effet, sujet à interprétation déplacée...

("Corse-Matin", jeudi 24 mai 2012)


http://www.corsematin.com/media_corsematin/imagecache/article-taille-normale-nm/image/protec/2012/05/24/17099404.jpg

 

Par ailleurs, n'oublions pas  la nouvelle victoire de Soccia 1 à 0 contre le 6éme canton.
Il ne reste que 2 matchs pour que l'AS réussisse son pari : rester invaincu en 2012.
La montée en division d'honneur se rapproche.

Prochain rendez-vous :
Mardi 29 mai 2012 Soccia - Ocana 20 H 45 (Stiletto)

Partager cet article

Repost0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 17:29

Sorru chapelleParmi les traditions de notre micro-région, figure le 22 mai. Ce jour n'est célébré nulle part ailleurs car il est tout simplement l'anniversaire de l'inauguration, le 22 mai 1887, de la chapelle située au col de Sorru.


Cette chapelle privée, construite par François PASTINELLI et entretenue par ses descendants, est un lieu de rassemblement des Sorrinesi deux fois par an (l'autre est le 8 septembre).

 

Cette année, la messe anniversaire aura lieu

samedi 26 mai à 10 h 30.

Vous êtes tous attendus.


Pour avoir plus de renseignements sur ce lieu et son histoire, lisez l'article qui lui a été déjà consacré sur ce blog en cliquant ICI.

Partager cet article

Repost0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 17:56

La semaine de l'Ascension a été bien arrosée, et particulièrement en Corse où des inondations ont eu lieu près d'Ajaccio. Le Liamone a débordé. La route RD 81, entre le col de San Bastiano et la Liscia, a été coupée mardi 22. A Calcatoggio, l'hôtel "Le Grand Bleu", victime de l'excès d'eau et de l'absence de courant électrique, a dû évacuer 350 clients dans la nuit.

A Poggiolo, l'eau est tombée pendant plusieurs jours. Mais, à certains moments, les morceaux de brume changeaient la vision habituelle du Tretorre (photos de dimanche matin 20 mai).

 

Partager cet article

Repost0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 18:25

"Le réseau routier s’offre un bain de jouvence".

Sous ce titre, « Corse-Matin » a publié vendredi 27 avril un article signé J-M F. Il contient une longue liste des travaux envisagés pour améliorer les voies de communication dans les Deux-Sorru.

Le conseiller général François Colonna a un mot pour chaque partie de son territoire cantonal pour assurer que personne n’est oublié. Chacun souhaite que tous ces projets soient rapidement menés à bien.

 

   En 2012, alors que la plupart des investissements des collectivités locales sont à la baisse, le volume d’investissement de la Corse-du-Sud atteindra 39 millions d’euros soit une hausse de 17% qui va permettre d’assurer de nouveaux aménagements routiers.

   Parmi les projets, dont certains sont déjà en cours de réalisation, François Colonna évoque sous la forme d’un catalogue tout ce qui se fait pour «le bien-être des citoyens appelés à prendre la route des villages dans les montagnes des Deux-Sorru. Le niveau d’investissement permettra également de continuer à accompagner de manière équitable  l’ensemble des communes et des groupements dans la réalisation de leurs équipements ».

   On note, notamment, les travaux de la première tranche de la route d’Orto, la réfection de la route de Letia, qui a été votée par l’assemblée départementale mais aussi la route de Chigliani-Letia-Saint Martin. En outre, l’élargissement de la route de Renno, du pont à l’entrée du village, est également au programme. Sans oublier de citer la réfection de l’important tronçon Murzo-Col de Sorru qui sera entreprise, une fois l’étude préalable terminée.

route nouvelle 2

  

De nombreux travaux programmés

 

   L ‘année 2012 verra encore une série de projets se réaliser. Des travaux d’enrochement seront prochainement entrepris, tout comme la réfection de la chaussée dans la traversée de Coggia, le réaménagement paysager et la voirie à Sagone.

   A Arbori, divers travaux d’aménagement vont être lancés dans la vallée alors qu’à Guagno la route menant au village sera entièrement refaite (élargissement, suppression des tournants sans visibilité…).

Bien entendu, le chef-lieu, Vico, avec la rénovation de ses trottoirs et de murs de soutènement. Poggiolo et Guagno-les-Bains ont déjà vu des améliorations importantes avec la construction de fossés en béton, utiles lors d’intempéries. On peut considérer que 20 kilomètres de réseau routier ont d’ores et déjà été améliorés.

Fin de citation.


   Le blog de Poggiolo avait consacré, au mois de mai dernier, deux articles aux améliorations du réseau routier: cliquer ICI et puis LÀ.


Partager cet article

Repost0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 18:03

Samedi 5 mai, le carnaval du canton s'est déroulé dans une artmosphère très bon enfant.

Sur le char de Poggiolo, un cycliste en maillot jaune rappelait que le Tour de France passera bientôt en Corse. Il fut transporté jusqu'à Murzo qui avait été choisi comme lieu de ralliement.


carnaval 2012-4

 

Dans les costumes des jeunes et moins jeunes, le football dominait.

carnaval 2012-3

Mais des petites filles avaient tenu à se montrer en princesses.

carnaval 2012-1

 

 

carnaval 2012-2

Partager cet article

Repost0
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 17:45

acqua in festa

Partager cet article

Repost0
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 18:29

    Brigitte LOYS a le plaisir de nous faire parvenir des photos originales.

  couvertures 1

 

couvertures 2

 

   Elles nous montrent des couvertures reçues par les enfants de Tananomby, à Madagascar, où l'association ACLES fait un gros travail.

 

  La "ruche des tricoteuses" mise en place cet hiver dans le canton des deux Sorru a bien travaillé. En voici le résultat .... c'est superbe !
En tant que "relais" entre Tananomby et les habitants du canton, je tiens à remercier vivement toutes les participantes.
Ne vous arrêtez pas, un carton va partir début mai avec de la layette (moins de 3 mois). Il manque encore des grenouillères !!! Alors, si vous pouvez en trouver autour de vous, elles seront les bienvenues.
J'y pars le 10 septembre prochain pour un mois et j'ai une valise vide !
Merci pour tout ce que vous faites.
Brigitte

  

Brigitte LOYS
Les Cèdres
20125 SOCCIA
04 95 28 39 79
06 88 14 15 42

 

 Pour avoir plus de renseignements sur cette action, allez sur l'article du blog: cliquez ici

 

et sur le numéro de mai 2011 de "INSEME": cliquez ici

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

 

 

FÊTE DE ST ANTOINE ABBÉ

Messe samedi 16 janvier à 15 heures

chapelle de Guagno-les-Bains.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907