Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 18:15

Un lac artificiel s'était formé l'autre semaine au-dessus de Guagno-les-Bains car l'eau venant de la montagne ne pouvait plus s'écouler par des tuyaux qui avaient été bouchés.

"Corse-Matin" de mardi 26 mars a appris à ses lecteurs la résolution du problème par le texte suivant:

 

Dans notre édition du 12 mars dernier, il avait été signalé les difficultés de circulation sur la Départementale 23, à la hauteur de Guagno-les-Bains. Les travaux de réparation de la route et caniveaux ont été effectués à la demande du maire de Guagno, Paul Colonna, ce vendredi 22 mars par l'entreprise locale J. A. Canavelli. Pour le maire, le respect de l'environnement est une priorité.Tous les automobilistes se rendant à Guagno s'en réjouiront.

 

Par ailleurs, à Poggiolo, la tranchée ouverte pour les câbles EDF avait fait d'une polémique dont ce blog a été l'écho: voir les articles Un chantier inachevé et Chantier inachevé: EDF répond.

 

Une couverture vient d'être posée sur cet endroit mais la circulation reste difficile, d'après le commentaire qu'un correspondant, utilisant le pseudonyme de A Merula, a fait parvenir à l'administration du blog:

 

il y a un magnifique trou sur la route au coin de la stretta, et personne pour le boucher !!!mais finalement , tant mieux , ca evite d investir dans des ralentisseurs !!!et puis c est rigolo, par exemple les jours de grosses pluies,les voitures ne le voient pas et peuvent ainsi casser un amortisseur, et puis mieux encore ,imaginez que quelqu un passe a cote quand la voiture passe dans la flaque! plouf plouf, encore plus rigolo....

 

Mais il ne fait aucun doute que ce problème va vite être résolu.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 17:41

    Poggiolo est un cas particulier dans la piève de Sorru in Sù. C'est une commune mais qui est composée de deux hameaux séparés par trois kilomètres: Poggiolo et Guagno-les-Bains. Mais le terme "hameau" n'est pratiquement jamais utilisé. Quand on parle du "village", il s'agit bien de Poggiolo.

   A la suite de péripéties assez compliquées entre Poggiolo, Soccia, Guagno et Vico, Guagno-les-Bains fut rattaché à la commune de Poggiolo. La délibération du Conseil Général de Corse du 17 septembre 1850 fut entérinée par le décret du Prince-Président Louis-Napoléon BONAPARTE en date du 19 septembre 1852 (voir article sur ce sujet ICI). L'enjeu était important car c'était l'époque où la station thermale prit son essor avec la création de l'hôpital militaire et le début du tourisme de cure. Guagno-les-Bains eut au cours du XIXème siècle une activité touristique et commerciale importante alors que Poggiolo était agro-pastoral.

   L'Etat reconnut la nécessité d'une administration particulière à la bourgade en créant, le 19 janvier 1897, au sein de la municipalité poggiolaise, un adjoint spécial s'occupant de l'état-civil et de l'exécution des lois. Il était un véritable "sous-maire" pour Guagno-les-Bains. Le décret du Président de la République Félix FAURE était contresigné par Louis BARTHOU, ministre de l'Intérieur dans le gouvernement de Jules MÉLINE.

   On peut remarquer que le texte du décret publié dans le "Bulletin des Lois" emploie le terme de "section" pour désigner Guagno-les-Bains.

adjoint spécial

   Ce cas très particulier d'un adjoint spécial provoqua même un certain embrouillamini http://missiontice.ac-besancon.fr/college_le_rochat/site_hg/CONCRESISTANCE/image/PETAIN.jpgjuridique pendant la seconde guerre mondiale.

   Le maréchal PETAIN, ayant obtenu les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940, fit procéder à la dissolution de nombreuses municipalités jugées trop peu favorables à l'Etat Français et à son œuvre de Révolution Nationale. Il en fut ainsi pour le conseil municipal de Poggiolo présidé depuis 1919 par Jean-François CECCALDI. Il fut supprimé en septembre 1941 et une délégation spéciale dirigée par Antoine-Dominique MARTINI fut mise en place.

   Les membres de la délégation envoyèrent le 22 octobre suivant une lettre au préfet Paul Louis Emmanuel BALLEY (dont l'attitude pendant la guerre est décrite ICI) pour lui faire remarquer que la dissolution du mois précédent ne faisait pas allusion à l'adjoint spécial des Bains. Celui-ci, Joseph Antoine LECA, était donc, bien involontairement, resté en place. Mais, comme il se déclarait solidaire de l'ancienne équipe municipale, la délégation spéciale proposait sa révocation et son remplacement par Jules LECA, ce qui fut fait. Puis, à  son tour,  le 24 mars 1943, Pierre CASANOVA devint l'adjoint spécial.

   Nouveau changement avec la libération de la Corse. Comme l'écrit Ours Jean CAPOROSSI sur son site consacré à l'histoire de la Corse, "toutes les municipalités indignes sont déchues. Sur 365, seules 130 restent en place". Dès les premiers jours de septembre 1943, Jean-François CECCALDI reprit sa place à la tête du conseil municipal et changea l'adjoint.

   Guagno-les-Bains jouit toujours de sa "spécialité", même si l'état-civil n'est plus son grand souci. L'adjoint actuel est Christophe BATTESTI dont on sait l'attachement à sa "section" ou à son "hameau" (voir l'article intitulé "Christophe va-t-il vivre dans l'indigence?").

    Mais peu de nos contemporains savent que cette fonction a été créée voici 116 ans.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 17:50

   Mme Marie-Rose Martini, sa mère;

Et toute sa famille;

François Bœspflug, son collègue et ami de longue date;

Et tous ses amis

   Ont le regret de faire part du décès de

 

Evelyne MARTINI

 

Inspectrice d'Académie

Inspectrice pédagogique régionale (Paris)


à l'âge de 64 ans.


   La cérémonie religieuse sera célébrée le mercredi 27 mars 2013, à 15 heures, en la paroisse Sainte-Marie-des-Batignolles, Paris (XVIIe).

   L'inhumation aura lieu dans la plus stricte intimité familiale à Poggiolo (Corse).

   Ni fleurs ni couronnes.

   Des dons sont possibles au profit de la Maison médicale Jeanne-Gamier ou de l'Institut Gustave-Roussy.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 08:42
 En fin d'après-midi (lundi), après plus d'une heure de négociation entre parents d'élèves et élus avec l'inspecteur d'Académie de Corse-du-Sud, Guy Monchaux, à Ajaccio, ce dernier est revenu sur sa décision de supprimer un poste d'un professeur des écoles à l'école primaire de Vico, à la prochaine rentrée scolaire. Ce poste est maintenu jusqu'en 2014.

Le détail des circonstances de la décision est décrit dans cet article de "Corse-Matin" paru mardi 26 mars (cliquer sur le document pour l'agrandir et le lire plus facilement).

Il est à signaler que, une fois de plus, le journal mentionne la station thermale de Guagno au lieu de GUAGNO-LES-BAINS.

 

ecole sauvée

Partager cet article
Repost0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 18:00

   La fameuse statue de l'évêque Casanelli d'Istria sur la place qui porte son nom à Vico a connu une transformation avec la pose d'un nouveau manteau. Ce manteau tout blanc a été le résultat de la forte chute de neige qui a affecté les Deux Sorru le 28 février dernier.

   Un excellent film montre la transformation complète du paysage de Vico et de ses alentours immédiats ce jour-là. Il est présenté ci-dessous.

   L'auteur en est Mathieu Louis PASSONI qui a publié la vidéo sur son site http://www.mlpvideos.com/

   Il s'y présente ainsi:

 

            Bonjour à vous, je me présente Mathieu Louis Passoni j’ai 16 ans et je suis le “patron” d’MLP Videos ! Je suis heureux et fier de vous voir de plus en plus nombreux sur mon site, et je vous en remercie autant. L’histoire a débuté en décembre 2010 par l’intermédiaire d’un blog que j’ai gardé jusqu’en juin 2012. Ce blog m'a permis de m’aguerrir au fil du temps. Il m'a permis de faire des rencontres formidables avec les plus grands pilotes nationaux et internationaux. Aujourd’hui, je dispose de ce site web, pour vous faire parvenir mes passion qui sont le rallye et le montage vidéo. Je me suis spécialisé dans le championnat de Corse des rallyes depuis plusieurs années déjà, je couvre la totalité du championnat ! Je vous souhaite une bonne et agréable visite sur mon site, et n’oubliez pas de l’ajouter à vos favoris car les news sont nombreuses ! Mathieu Louis Passoni

 

   Tous nos encouragements dans cette intéressante entreprise!

 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 18:00

   Depuis très longtemps, tous les jours et toutes les nuits, aussi bien l'hiver que l'été, un oiseau est au dessus de Poggiolo. il est placé à un endroit bien choisi, qui lui permet d'être vu et de voir tout le monde.

Peut-être surveille-t-il les agissements des habitants.

Peut-être protège-t-il le village des grands malheurs.

Chacun le connaît mais personne n'en parle jamais.


L'avez-vous reconnu?

/

Où est-il?

/

Qui est-il?

/

 

neige St Roch

 

   Mais oui, c'est l'oiseau qui est perché sur la croix du clocher de la chapelle Saint Roch.

  oiseau St Roch

 

   L'oiseau est toujours à sa place alors que le clocher de Saint Siméon vient de perdre sa croix (voir article précédent).

St Siméon sans croix

   

   D'ailleurs, il ne bouge absolument pas. Cette plaque métallique n'est pas une girouette. Elle fait corps avec la croix sur laquelle elle est fixée.

   Quelle est la date de son installation? Pourquoi cette décoration et pas une simple croix? Quel est l'artiste qui a fabriqué cet oiseau? Nous serions très heureux de recevoir des renseignements complémentaires.

Partager cet article
Repost0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 17:20

Les intempéries de cet hiver (froid, pluie, vent) ont fait souffrir les humains, les animaux, les plantes et aussi les constructions. L'exemple le plus remarquable, car le plus visible et le plus symbolique, se trouve tout en haut du village: Saint Siméon a perdu sa croix.

Vendredi 1er mars, les habitants se sont rendus compte que la croix du clocher de l'église paroissiale penchait dangereusement. Il a fallu l'enlever complètement pour éviter des accidents. Désormais, le bâtiment a perdu la pointe de son chapeau.

Non, franchement, de quoi ça a l'air, une église sans croix?

 

Avant

P0423.jpg  Après

 

St Siméon sans croix

Partager cet article
Repost0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 20:00

    Il est curieux de savoir qu'il existe une cérémonie en l'honneur de la Madunaccia à Orto alors qu'il y en a une, de très grande ampleur, à Ajaccio depuis la peste de 1656. A priori, rien à voir avec le village d'Orto.

    Mais la piété envers cette N.D. de Miséricorde fut d'abord italienne.

Le site officiel de la ville d'Ajaccio indique:

 

    Le 18 mars 1536, la Vierge Marie apparut à un vieux paysan, Tonio Botta, près de Savone et lui dit : «n'aie pas peur ! je suis la Vierge Marie. Dit au peuple de faire pénitence en l'honneur du Christ et de sa Mère ».
    Orto, un capitaine marin, ramena à Ajaccio une statuette de la Vierge en 1645. Lors d'une rixe, un ordre jaillit de la statuette et les combattant, effrayés, s'arrêtent sur le champ.
Une grande statue de Notre Dame de la Miséricorde fut alors placée à l'église des Jésuites, aujourd'hui Eglise Saint Erasme.
    En 1656, une peste – comme il en éclatait souvent alors – ravagea la cité de Gêne et menaçait de toucher Ajaccio. Les habitants d'Ajaccio mirent toute leur confiance dans Notre dame de la Miséricorde qui préserva leur ville de ce mal contagieux.
    C'est à la Cathédrale, le 18 Mars 1661 que les Magnifiques Anciens prononcèrent à genoux le vœu définitif et solennel où ils acceptent la Très Sainte Vierge pour Protectrice, Patronne et Avocate d'Ajaccio, la remercie pour tous ses bienfaits, et promettent que chaque année, le doyen d'âge des Magnifiques Anciens mobilisera ses collègues pour célébrer le jour du 18 mars à la perfection.

 

    D'autres précisions se trouvent dans le livre "A Madunnuccia" écrit par France Sampieri et publié en 2010 (ed. Albiana). La quatrième de couverture précise que la maison du capitaine Orto se trouvait dans le quartier de Candia. Au sujet de la statue, il est écrit:

 

    Enchanté par ce miracle, le capitaine Orto voulut honorer sa Très Sainte Vierge, sa madunnuccia, pour la remercier d’avoir arrêté un massacre, parlé et manifesté la volonté de Dieu. Oui, sa figurine en plâtre n’avait aucune valeur, mais pour lui elle constituait un trésor inestimable. Il eut peur qu’on la lui dérobe, la niche sur la façade de sa maisonnette isolée étant facilement accessible.
    (...)
    Il commanda une grande et belle statue de la Vierge en marbre blanc à un artiste de Gênes. Devant elle, il y aurait deux petites statues représentant la première Tonio Botta, le jardinier de Savone à qui la Sainte Vierge était apparue et la seconde lui-même qui avait eu l’honneur du miracle de Candia.

 

    La tradition, toujours vivante dans le village, rapporte que la statue qui se trouve à Orto, et qui y est honorée en même temps qu'à Ajaccio, a été offerte par le même capitaine aux habitants du lieu portant le même nom que lui. En tout cas, la statue ortigaise ressemble beaucoup à l'ajaccienne, avec la Vierge et Botta à ses pieds.

    Il n'est donc pas nécessaire de déplacer jusqu'à Ajaccio pour honorer N. D. de Miséricorde.

misericorde 001

    De même, l'autre lieu important de vénération de Marie en Corse, Lavasina, est symbolisé au col de Sorru par une chapelle qui lui est dédiée et qui évite de traverser toute l'île pour le pèlerinage (voir sur ce blog les articles consacrés à cet endroit ICI et ICI).

   Finalement, un catholique fervent a tout dans le canton.

   Cela fait penser à une publicité de Panzani qui eut un succès énorme dans les années 80. On y voyait un train de raviolis passer devant les yeux émerveillés d'un paysan qui se mettait à lui courir après tandis que son épouse criait: "Reviens, Léon, j'ai les mêmes à la maison."

 

 

 
 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 17:19

B.Cervera.jpgjpg.jpg

Pour la dixième fois, le mois de juillet 2013 sera musical dans les Deux-Sorru. L'Assemblée Générale de l'Association "Sorru in Musica" vient de se tenir samedi 16 mars au Couvent Saint François de Vico. Elle a approuvé les comptes et adopté la programmation du festival de musique de cet été.


Prenez vos agendas !

 



Festival « Sorru in Musica » été 2013

 

Samedi 13 juillet Vico :

Concerto pour violon de Bach – Requiem de Fauré.

 

Dimanche 14 juillet  Murzo :

Nuit transfigurée de Schoenberg

 

Lundi 15 juillet  Poggiolo :

Quintette de Schubert

 

Mardi 16 juillet  Coggia :

De Bach à Piazzola avec Richard  Galliano

 

Mercredi 17 juillet  Letia st Roch :

Poèmes de Khalil Gibran (poète libanais)  lus par Robin Renucci

 

Jeudi 18 juillet 

 à 19h : Sagone sur le site archéologique de Sant’Appianu : concert conférence avec l’archéologue Daniel Istria en présence du calligraphe Najib Chergui Durif

21h Couvent de Vico :  Concert lyrique  - airs d’opéra célèbres

 

Vendredi 19 juillet  Arbori :

« Au secours », film d’Abel Gance

 

Samedi 20 juillet  Soccia

Musique sud-américaine avec les percussions

 

Dimanche 21 juillet  Renno :

de Bach au jazz en trio avec le pianiste Dimitri Naïditch

 

Lundi 22 juillet  couvent de Vico :

concert de clôture : « les plus beaux moments du festival ».

Partager cet article
Repost0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 17:24

Comme chaque année, les Ajacciens vont célébrer la Madunuccia avec une grande ferveur. Messe et procession vont mettre à l'honneur Notre-Dame de la Miséricorde dont la statue est considérée comme particulièrement sacrée.

Ci-dessous, une vidéo de Marthe POLI montre les fêtes de 2011. Celles de 2012 avaient fait l'objet d'un diaporama que ce blog a publié le 3 mai de l'an dernier.

Mais Ajaccio n'a pas le monopole. ND de la Miséricorde sera également fêtée à LOZZI, à SAGONE et surtout à ORTO lundi 18 mars à 15 heures.

Pourquoi à ORTO? Nous le verrons bientôt.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Le mensuel "INSEME" de mai vient de paraître:

Pour le lire, cliquez ICI.

 

PROGRAMME DE CÉLÉBRATION DE LA FÊTE DU PÈRE CHARLES DOMINIQUE ALBINI:

 

--------------------------------------

Samedi 22 mai

CONSÉCRATION DE LA CHAPELLE du COL DE SORRU.

Messe à 10h30.

--------------------------------------

 

Le dernier livre de Michel FRANCESCHETTI:

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907