Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 09:05

En titrant aujourd'hui "La Corse dit adieu à l'homme du Parc", le journal "Corse-Matin" insiste sur l'activité principale de Jean-Luc CHIAPPINI et sur l'ampleur du choc ressenti par sa mort. Il aurait pu écrire également: "Jusqu'à quand?". Oui, jusqu'à quand la Corse va-t-elle passer son temps à aller d'un assassinat à un enterrement? Jusqu'à quand la Corse va-t-elle continuer à voir les projets d'amélioration de l'île emportés par les coups de feu? Jusqu'à quand la Corse sera-t-elle soumise aux appétits suscités par l'argent? Jusqu'à quand la police et la justice seront-elles paralysées? Jusqu'à quand le gouvernement croira-t-il que visites ministérielles et beaux discours servent à quelque chose?

  obsèques Chiappini

Texte du reportage de l'AFP sur les obsèques de Jean-Luc CHIAPPINI:

Un millier de personnes ont assisté lundi dans son village de Letia (Corse-du-Sud) aux obsèques du président du Parc naturel régional de la Corse (PNRC) et maire de la ville, Jean-Luc Chiappini, assassiné jeudi dernier à Ajaccio.

Le président de l'Assemblée de Corse, Dominique Bucchini, le préfet de région, Patrick Strzoda, et des dizaines d'élus, dont le député (UMP) Camille de Rocca Serra et le sénateur (PRG) Nicolas Alfonsi, ont assisté à la cérémonie dans l'une des deux églises de Letia.

Le cercueil de Jean-Luc Chiappini a traversé le petit village de montagne, porté jusqu'à l'église Saint-Martin par des agents du PNRC vêtus de noir.

Des jeunes femmes, également employée du Parc, tenant chacune une rose blanche à la main faisaient une haie d'honneur à leur président devant l'édifice religieux.

Durant la messe, en corse et en français, le père Jean-Pierre Bonnafoux, ancien curé de Vico, le village voisin, a appelé au "respect de l'autre et de la vie humaine" dans "un monde de tapage" et déploré "la situation dramatique que vit la Corse".

A l'issue de l'office religieux, M. Bucchini a dénoncé dans une allocution devant la petite église de granit gris, "la violence insinuée dans tous les domaines de la vie quotidienne" dans une île "plongée dans une spirale de meurtres".

Stigmatisant "l'argent facile et les appétits criminels", il a toutefois exprimé sa "confiance" dans l'État, alors que Jean-Luc Chiappini est la dixième victime d'un homicide depuis janvier, pour assurer la sécurité d'une "population qui ne veut plus être prise en otage".

Réaffirmant "la volonté de ne pas consentir à cette violence", le préfet Strzoda a rappelé les engagements du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, peu après l'assassinat du notable, de "tout mettre en oeuvre pour arrêter les auteurs de ce crime" et de "faire rempart à cette barbarie".

Toutes les mairies de Corse-du-Sud étaient fermées lundi en signe de deuil et les drapeaux avaient été mis en berne.

 

 › ›

Corse: un millier de personnes aux obsèques du président du parc naturel assassiné_1

 

La nièce de Jean-Luc Chiappini prononce un discours au cours de ses funérailles, à Letia, le 29 avril 2013 - Photo de Pascal Pochard Casabianca - AFP © 2013 AFP

 

La présidente de l'association des maires du département, Joselyne Fazi, elle même premier magistrat d'un village de montagne voisin, a exprimé sa "colère face à la violence qui n'est pas une fatalité". Elle a déploré "qu'aucun assassinat d'élu n'ait été élucidé" en Corse.

"Ce que nous savons c'est que nous sommes les victimes et que plus que jamais nous avons besoin de l'État pour assurer la sécurité", a ajouté Mme Fazi. Elle répondait ainsi à l'appel lancé par Manuel Valls à la population corse, après l'assassinat de Jean-Luc Chiappini, pour "l'aider" dans la chasse aux criminels.

Ancien instituteur et maire de Letia depuis 1977, le président du PNRC depuis 1995, a été tué de trois balles dans la tête jeudi dernier au volant de sa voiture alors qu'il revenait d'un voyage à Paris.

Le commando de tueurs en scooter qui l'a exécuté sur la route de l'aéroport d'Ajaccio est parvenu à s'enfuir.

Le dossier sur ce troisième assassinat de notable en six mois, après ceux de l'ancien bâtonnier de l'ordre des avocats, Antoine Sollacaro, et du président de la Chambre de commerce et d'industrie de Corse-du-Sud, Jacques Nacer, a été confié à la Juridiction interrégionale spécialisée de Marseille (Jirs, chargé des affaires de grand banditisme).

A l'exception d'un règlement de comptes de nature purement privé, les enquêteurs, qui ont retrouvé une arme de poing dans la boîte à gants de la voiture de la victime, n'excluent aucune piste.

Ils examinent notamment les dossiers traités par le président du PNRC, où il dirigeait 110 agents et passait des marchés publics, ainsi que ceux de la mairie de Letia et de le la communauté de communes du canton des Deux Sorru que présidait également Jean-Luc Chiappini, a-t-on indiqué de source proche de l'enquête.

Partager cet article
Repost0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 18:00

Pour la 8ème année, Acqua in festa se déroulera entre Sagone et Vico: le 10 mai (au soir) et les 11 et 12 mai toute la journée.

Ce festival modeste mais génial se veut un espaces ouvert à tous les mouvements sociaux, syndicats, mouvements des « sans », féministes, de lutte contre le racisme, organisations de lutte pour l'environnement et de solidarité internationale avec les paysans.

L'ouverture du festival se fera le vendredi 10 avec la projection du dernier film de Tony Gatlif « Indignados », librement inspiré de « Indignez-vous » de Stéphane Hessel.

Quatre thèmes qui ont leur importance dans la société actuelle feront débat:


* Une autre manière de vivre dans et autour de son habitat en milieu rural. Film et débats avec les maires et intervenants.

* L'auto-suffisance alimentaire. La Corse en est-elle capable?

* La résistance avec le réseau Citoyen Résistant d'hier et d'aujourd'hui.


* Solidarité humaine. Comment lutter plus efficacement contre la précaité et les expulsions abusives, avec l'Association Droits Devant !!! et Jean-Claude Amara.

 


Au programme : concerts, animations, restauration.

http://www.golfedesagone.net/files/ImgTourism/5738-PF.jpg

Vous êtes militant, culturel, association,

artisan, vous pouvez réserver un stand en écrivant à :
Utopia-Droits Paysans. L'Alivu. 20160 Vico. Ou tél : 04-95-26-69-72.


Ghjuvan Iviu Torre
(texte publié dans "Inseme" du mois de mai)

 

 

 

 

Pour plus de renseignements sur Torre et son association: cliquer ICI et ICI

Partager cet article
Repost0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 00:01

En raison du deuil qui frappe la Corse et notamment les habitants de Letia, A FESTA DI A NATURA a été reportée au dimanche 19 mai.

Elle se passera selon l'organisation qui était prévue pour le 28 avril. Voir l'article de présentation.

 

Pour suivre l'actualité d'A festa di a natura:

https://www.facebook.com/FestaDiANatura?ref=ts&fref=ts

Partager cet article
Repost0
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 18:00

http://www.newspress.fr/common/getImageEm.ashx?imid=6946&emid=2387Le Prix des Lecteurs organisé par la CTC a franchi une nouvelle étape.
Après comptabilisation de l'ensemble des bulletins déposés dans les bibliothèques participantes, la liste des 10 premiers ouvrages en français et des 5 premiers ouvrages en corse vient d'être établie. Elle constitue la présélection pour la phase de désignation des lauréats.
Poggiolo fait partie des bibliothèques participant à la seconde phase, pendant laquelle vingt comités de lecteurs se réunissent périodiquement pour débattre des ouvrages en lice, et parfois en présence d’auteurs.
Les membres de ces vingt comités, soit 138 personnes, se réuniront à l’Hôtel de la CTC le 14 juin pour désigner par vote individuel, à partir des ouvrages présélectionnés, les lauréats du Prix des Lecteurs de Corse 2013.

Les dix ouvrages sélectionnés pour la liste en langue française sont les suivants:
 - Olivier Adam, Les lisières aux éditions Flammarion
Paul 40 ans, hypersensible….la rupture affective avec sa femme et son foyer, l'hospitalisation d'un proche le ramène dans la banlieue de son enfance, et l'oblige à remonter le cours de sa vie et à renouer avec son passé. Une autobiographie pudique mais lucide, saluée par la critique.

 - Marc Biancarelli, Murtoriu aux éditions Actes Sud
Libraire intermittent et écrivain inaccompli Marc-Antoine Cianfarani (double de l'auteur) vit seul dans un hameau de la montagne corse. Loin des figures glorieuses, l'auteur bouscule les clichés et le lecteur. La traduction laisse apparaître une langue ultra imagée. Un texte flamboyant ?

 - Mathias Enard, Rue des voleurs aux éditions Actes Sud
C’est un jeune marocain de Tanger, un garçon sans histoire, juste trop avide de liberté et d’épanouissement, dans une société peu libertaire. Il a appris quelques bribes d’espagnol, et de français...loin des faux prophètes la voix des poètes le guide à travers les mers vers la rue des voleurs.

 - Victoria Hislop, L’île des oubliés aux éditions Les Escales
Ce roman d'évasion plein d'émotion et de suspense nous emporte au large de la Crète, sur une île au passé troublant.

 - Amin Maalouf, Les désorientés aux édiitons Grasset
Les protagonistes du roman avaient été inséparables dans leur jeunesse puis s'étaient dispersés, brouillés, perdus de vue. Ils se retrouvent à l'occasion de la mort de l'un d'eux.

 - Patrick Modiano, L’herbe des nuits aux édiitons Gallimard
Un Paris mystérieux qui emprunte les chemins de la mémoire. Mais une mémoire nocturne, où apparaît ou réapparait une femme, disparue, un crime, et des jeunes gens peu fréquentables, avec des zincs de bar. Un Paris brûlant, celle de la jeunesse enfuie et ses rues obscures.

 - Amélie Nothomb, Barbe bleue aux éditions Albin Michel
Quand Saturnine arriva sur le lieu de rendez-vous, elle s’étonna qu’il y ait tant de monde pour cette colocation...Le conte de Perrault revisité

 - Jean-Noël Pancrazi, La montagne aux édiitons Gallimard
C'est à partir d'un traumatisme d'enfance, pendant la guerre d'Algérie, que survient ce récit impressionniste du drame qui emporta ses petits camarades. Un récit bouleversant par sa sobriété.

 - Audur Ava Olafsdottir, L’embellie aux éditions Zulma

 - Colombe Schneck, La réparation aux éditions Grasset
La réparation est l’histoire d’une recherche, à partir d’un prénom « Salomée »  sur ce qui est advenu en Lituanie pendant la période de 39-45, à la famille de Colombe Schneck. L‘extermination de la population juive a été presque totale. La réparation est aussi l’histoire d’une incroyable vérité.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 08:38

La famille de Jean-Luc CHIAPPINI recevra les condoléances à partir du dimanche 28 avril 2013, à 9 heures, à la chambre funéraire des pompes funèbres impériales, La Rocade.

La levée du corps aura lieu au même lieu le lundi 29 avril 2013 à 13 h 30.

La cérémonie religieuse sera célébrée, à 15 h, en l'église de Letia.

L'inhumation suivra au cimetière de Letia.

En signe de deuil et de respect pour sa famille, les mairies de Corse-du-Sud seront fermées le jour des obsèques, et, à cette occasion, les drapeaux seront mis en berne.

Partager cet article
Repost0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 18:00

Avec les articles consacrés au devoir de Français d'un élève de 1963, nous avions fait un saut vers le passé.

Voici un autre saut avec des images de la cité ajaccienne autrefois (essentiellement années 50 et 60) comparées à des photos d'aujourd'hui. Moment de nostalgie préparé par Marthe POLI.

 


Ajaccio Aiacciu Avant Après.. par marthepoli
Partager cet article
Repost0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 16:11

   Il était 13 h 30 aujourd'hui, jeudi 25 avril, quand des coups de feu ont retenti près de l'aéroport de Campo dell'Oro. Jean-Luc CHIAPPINI est mort au volant de sa voiture qu'il venait de prendre en revenant d'un voyage à Paris.

    La Corse a ainsi enregistré son dixième assassinat de 2013.

    La mort a frappé une fois de plus, une fois encore, une fois de trop. Mais n'est-ce pas  ce que l'on dit à chaque fois, sans pouvoir freiner la course à l'abîme d'une société malade?

   Jean-Luc Chiappini était une personnalité importante à la fois de la région et de notre canton.
    Agé de 65 ans, il était président du Parc naturel de Corse depuis 1995. Il occupait également des fonctions électives locales car il était maire de Letia depuis 1977. Enfin, il présidait la communauté des communes di i due Sorru.

    Il avait été présent à l'inauguration du pôle environnemental de Vico vendredi 19 avril (voir article ICI). Sa dernière photo est peut-être celle-ci, parue sur le site http://www.corsenetinfos.fr/, prise à ce moment-là, en compagnie des maires de notre canton.

 chiappini Vico

 

   La présidence du Parc lui donnait une importance considérable. Le PNRC, créé en 1970, englobe 145 communes sur 350.000 hectares, avec un budget de fonctionnement de 7 millions d'euros et un effectif de 110 agents.

    Le Parc est l'une des vitrines naturelles les plus emblématiques de la Corse, ce qui a entraîné des polémiques sur sa gestion et des convoitises sur sa Présidence. Le motif du meurtre se trouve-t-il là?

    En tout cas, Jean-Luc CHIAPPINI n'était pas troublé pour répondre aux journalistes qui l'assaillaient de questions dans le cadre du magazine Cuntrastu, proposé sur France 3 ViaStella, le 25 mars dernier. Il y avait critiqué l'abandon dans lequel les petits villages de l'intérieur sont laissés par les pouvoirs publics car ils ne représentent pas un grand poids électoral.

    Toutes nos condoléances à sa famille.

 

 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 18:00

A Merulla, dans son texte publié samedi 20 avril, souhaitait "vivement l'été que les touristes locaux arrivent".

Mais la saison touristique vient de démarrer ces jours-ci et, pour marquer ce début, le journal de Jean-Pierre Pernaut, à 13 heures sur TF1, n'a pas eu de meilleure idée que de montrer un reportage sur les premiers touristes arrivant à Sagone, Cargese et Girolata.

Profitez de ces belles images. 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 18:00

Après Viggianello, Vico. Vendredi le Syvadec - syndicat de valorisation des déchets ménagers de Corse - a inauguré le deuxième pôle environnemental de Corse-du-Sud. Un site qui succède à une décharge sauvage non réglementaire comme il en existait encore dans l'île en 2007. La structure, qui est, désormais, opérationnelle répond à une double préoccupation : accroitre la valorisation des déchets et maîtriser l'impact des déchets résiduels sur l'environnement.


"Quand on veut unir des hommes, il faut les faire bâtir ensemble. Ils deviendront frères". C'est en citant Saint-Exupéry que François Colonna, maire de Vico, a mis un terme vendredi à son allocution qui donnait le coup d'envoi de l'inauguration du deuxième pôle environnemental de Corse-du-Sud.
Une façon sans doute de célébrer comme il convient le travail accompli en amont à travers toute la microrégion pour permettre au dossier d'évoluer dans le bon sens au sein des collectivités des Deux-Sevi et Deux-Sorru jusqu'à la création de nouveau pôle qui permet de complèter le réseau d'infrastructures du Syvadec. Un avènement qui dut, en fonction des événements et des aléas, être reporté à plusieurs rerprises mais que François Tatti, le président du Syvadec, ne manqua pas de saluer comme il convient, mais sans omettre de souligner le travail, considérable, effectué auparavant par le maire de Vico.
" A l"instar du site de Viggianello, la création du pôle de Vico illustre la dynamique que nous entendons mettre en œuvre dans nos territoires" a affirmé François Tatti.
"Porté par une volonté politique forte, ce pôle est le fruit d'un partenariat solide entre la commune de Vico, les élus des 33 municipalités des trois cantons des Deux-Sevi, Deux-Sorru et de Cruzini-Cinarca, la collectivité territoriale de Corse, l'office de l'Environnement, l'Ademe, l'Etat et le Syvadec".
Un projet qui va encore évoluer avec un second casier à destination des trois cantons - François Tatti a fixé ce second rendez-vous dans 2 ans -  pour, à terme, obtenir la norme ISO 14 001. En tout cas le président du Syvadec à dit toute la détermination du syndiact et des élus du territoire, à respecter leurs engagements.
Pour Paul Giacobbi, le président du conseil exécutif de Corse, ce pôle est fondé sur le "réalisme, la volonté, l'exemplarité." Après avoir montré du doigt ceux qui disent "pas de ça chez nous", le président du conseil exécutif s'est plu à souligner que, pour la circonstance, on avait réglé à Vico "un problème de la Corse, que l'on disait insoluble".
Patrick Strzoda, le préfet de Corse, a lui aussi fait état de "réalisme" dans ce dossier où il fallut faire face à une situation d'urgence "et d'exemplarité" quand il s'est agi d'ériger un pôle en un temps record dans le sillage de la volonté manifestée par les élus et le Syvadec.
Mais pour le représentant de l'Etat si les capacités des pôles sont en mesure d'absorber la production actuelle, la bataille n'est pas encore gagnée. " Dans 2 ou 3 ans, nous serons dans une situation tendue. Il faudrait d'autres structures, mais où?"
Après une rapide visite du site, François Colonna et François Tatti ont convié leurs invités parmi lesquels on reconnaissait notamment Dominique Bucchini, président de l'assemblée de Corse, Laurent Marcangeli, député de Corse-du-Sud,  Jean-Jacques Panunzi, président du conseil général de Corse-du-Sud, à la  cérémonie d'inauguration ponctuée par un cocktail servi dans une ambiance de chaude cordialité.


angèle au milieuLes élus pendant la cérémonie.

Angèle Pinelli, maire de Poggiolo, est au milieu (sixième à droite comme à gauche)


Le site de Vico en bref
Le projet a été pensé selon une politique environnementale globale, tant pour sa conception que pour les différentes phases de travaux d'exploitation.
L'opération a consisté à réhabiliter l'ancienne décharge, construire le premier casier du centre d'enfouissement, de construire la recyclerie et le quai de transfert des déchets issus de la collecte sélective.

Une exploitation maîtrisée
Le pôle va permettre la maîtrise des accès et la traçabilité des déchets, la maîtrise du traitement des déchets, des émissions atmosphériques, de la gestion des eaux et de l'impact sur les sols.
Restera après à maîtriser le passage des hordes de sangliers remuent sans relâche le site avec, c'est fatal, un impact sur le nouveau pôle.
A la fin de l'exploitation, la réglementation exige une remise en état du site. Il sera donc entièrement revégétalisé et un suivi trentenaire sera opéré avec le contrôle des eaux, la valorisation du biogaz et la reprise de la végétation.

Le pôle en chiffres
671 854 m3 de déblais, 18 834 m2 de complexe d'étanchéité pour le casier et les bassins, soit 2 stades de football, plus d'1km de canalisations pour la récupération et le drainage des eaux pluviales et des lixiviats, 114 000 m3 de capacité de stockage, objectif de 80% de valorisation sur la recyclerie, 5 632 653 € de budget global.
Le pôle a fait l'objet d'un double financement: le premier  pour la construction et la mise en conformité de l'installation de stockage et la réhabilitation de l'ancienne décharge, le second  pour la construction de le recyclerie et du quai de transfert des emballages.

 

Article rédigé par Charles Monti et publié sur le site http://www.corsenetinfos.fr/

Partager cet article
Repost0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 18:00

Avant que le Tour de France cycliste roule en Corse pour la première fois de son histoire, le dynamisme sportif du canton des Deux Sorru va se manifester prochainement par A Reginella.


ON COURT A VELO

http://otoc.visit-corsica.com/var/ezflow_site/storage/images/media/media-ot-ouest-corse/images/photos-manifestations/a-reginella-di-vicu/a-reginella-di-vicu_1/1004725-1-fre-FR/A-REGINELLA-DI-VICU_1_reference.jpgCette épreuve cyclosportive est organisée par l'association cycliste de Vico les Sаmеdі 27 et Dіmаnchе 28 Avrіl.

 L'épreuve différe quelque peu d'une cyclo sportive classique, puisqu'elle se déroule en deux étapes. Ces deux épreuves pourront être indépendantes l'une de l'autre pour ceux qui le souhaitent.

          Samedi: рrоlоguе dе 12 km, de Sagone à Vico, sous la forme d’une montée de col (4 km de faux plat et 8 km de col avec 450 m de dénivelé, pente moyenne de 5,5%).
          Un concours de pétanque sera organisé l'après-midi, et un veau Corse à la broche animera la soirée du samedi.

       Dimanche: раrcоurs en ligne dе 99 km, avec un dénivelé positif de 2100m, sur le trajet Sagone-Cargèse-Piana-Porto-Evisa-Cristinacce-Renno-Vico-Sagone (parcours dont une partie sera utilisée par le prochain Tour de France).

           Foire artisanale à Sagone (face à la mairie annexe) de 10 h à 18 h.

 

Renseignements sur le site d'A Reginella.


 

ON COURT A PIED

Les marcheurs seront à la fête deux mois plus tard, le Dimanche 23 juin, avec la compétition organisée par Trail A Viculese.

Une seule course sera au programme: 13 Km 950 m de dénivelé positif et négatif et une marche sans classement de 4 Km qui permettra d'assister au départ et aux arrivées de la course.
L'itinéraire a pour point de départ Vico et sillonne les plus beaux sentiers de la commune ainsi que les crêtes des montagnes alentour.

 Renseignements: 06-84-81-40-00.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Le mensuel "INSEME" de mai vient de paraître:

Pour le lire, cliquez ICI.

 

PROGRAMME DE CÉLÉBRATION DE LA FÊTE DU PÈRE CHARLES DOMINIQUE ALBINI:

 

--------------------------------------

Samedi 22 mai

CONSÉCRATION DE LA CHAPELLE du COL DE SORRU.

Messe à 10h30.

--------------------------------------

 

Le dernier livre de Michel FRANCESCHETTI:

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907