Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 11:47
Florilège sur la SNCM

En s'abstenant lors du conseil de surveillance de la SNCM du 12 mai, les représentants de l'Etat ont décidé de lâcher le président du directoire, Marc Dufour, et de laisser l'actionnaire Transdev, filiale de la Caisse des dépôts et de Veolia Environnement, reprendre la maîtrise de la société. Le plan de redressement va être abandonné et l'avenir de la société de navigation est très sombre, Transdev n'ayant pas caché son intention de sortir de la SNCM.

Ces événements peuvent avoir de graves conséquences pour la Corse. Voici un florilège des principales réactions publiées sur les sites de "Corse-Matin", "La Provence" et "Corse net info".

"Une incohérence", a commenté Gérard Couturier, le président du conseil de surveillance

"C'est une haute trahison car on repart de zéro", déclare Robert Martinetti, à la tête d'un collectif d'entreprises sous-traitantes de la SNCM qui pèse plus de 1.200 emplois induits. "On a des entreprises qui réalisent d'importants chiffres d'affaires avec la SNCM et qui se retrouvent sans aucune garantie, sans aucune visibilité".

La sénatrice socialiste Samia Ghali y voit une décision "peu courageuse" de l'Etat et en appelle à François Hollande pour "sauver l'entreprise" et éviter le dépôt de bilan. "La SNCM, c'est des milliers de personnes qui vont se retrouver dans l'angoisse et le stress du chômage", dit-elle.

Pour Roland Blum, adjoint aux finances de la municipalité UMP de Marseille, l'Etat a pris une décision qui "était déjà acquise avant les municipales" de mars, ce qui n'a pas empêché le PS d'être sévèrement défait dans la deuxième ville de France. "Cet acte signe la disparition de la SNCM et, avec elle, la suppression de 4.000 emplois directs et indirects à Marseille", souligne-t-il. "Une fois de plus, le gouvernement a capitulé sous la pression de l'actionnaire majoritaire Transdev."

Même inquiétude chez les syndicats de la compagnie, qui qualifient aussi de "trahison" le revirement du gouvernement. "L'Etat choisit le scénario le plus dur pour la SNCM et laisse la main à Transdev qui n'a qu'une idée en tête, mettre la SNCM en liquidation", affirme le représentant CFE-CGC des cadres et des officiers, Pierre Maupoint de Vandeul.

"On veut que Manuel Valls, Ségolène Royal et François Hollande lui-même sortent de leur silence sur ce dossier et ne plus se contenter d'être dans le déni", dit le délégué CFE-CGC de l'entreprise, Maurice Perrin. "Si une décision du démantèlement de la SNCM a été prise, qu'ils nous le disent."Ce qui s'est passé est le symbole de l'impuissance en politique".

Pour Frédéric Alpozzo, délégué CGT-Marins c'est très clair : "C'est un choix politique et économique du gouvernement pour faire place libre à Corsica Ferries". Et de rappeler que le conseil de surveillance n'a "pas proposé de solution de financement pour les bateaux ni de mise en œuvre du plan industriel à long terme".

Partager cet article

Repost0
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 20:06

Au programme de son édition VERANU 2014, Sorru in Musica propose deux concerts
dans le canton des Deux-Sorru.

L’un sera donné aux élèves des classes primaires des écoles de Vico et Sagone ainsi que du collège de Vico, vendredi 16 mai à 14h30 en l’église Sainte-Marie de VICO....

Le second concert aura lieu samedi 17 mai à 14h30, en l’église Saint-Laurent de MURZO. ENTREE LIBRE.
Bertrand Cervera (violon) et Stéphane Petitjean (piano) interprèteront des œuvres pour violon et piano d’Ernest Chausson et Camille Saint-Saëns.

Par ailleurs, on retrouvera Bertrand Cervera à San Benedetto où il animera une conférence dans le cadre de Scontri vendredi 16 mai, à 19h.

De la musique en mai

Partager cet article

Repost0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 18:00

"L'or vert de Guagno et de Poggiolo"tel était le titre de l'article, paru sur ce blog le 3 janvier 2014, qui décrivait le début des travaux de création d'un chemin forestier au-dessus de Guagno. Le chantier a bien avancé. Maintenant, il faut seulement 30 minutes en 4x4 pour monter de Guagno. On se retrouve alors à 10 minutes de la crête, légèrement à l'Est des rochers du Tretorre.

Là-haut, sur la montagne...
Là-haut, sur la montagne...
Là-haut, sur la montagne...

L'exploitation de la forêt va se trouver bien facilitée. Les excursions des fans de marches en montagne vont changer d'allure. Et tous ceux qui aiment les beaux paysages peuvent plus facilement découvrir les panoramas réservés jusqu'à maintenant aux forestiers, aux éleveurs et aux sportifs.

Sur ces photos (cliquer pour les agrandir) prises par Nicolas MARTINI, la splendeur des montagnes se révèle bien. Et les villages comme Poggiolo, Guagno-les-Bains, Letia, Orto sont faciles à reconnaître.

Là-haut, sur la montagne...
Là-haut, sur la montagne...
Là-haut, sur la montagne...
Là-haut, sur la montagne...
Là-haut, sur la montagne...
Là-haut, sur la montagne...

Partager cet article

Repost0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 18:00

Avec les dernières élections municipales, le regroupement des communes est devenu obligatoire. Ainsi, la nouvelle intercommunalité du Liamone, qui regroupe les 24 communes des Deux-Sorru, de Cinarca et du Cruzzini, vient de se mettre au travail. Jeudi 1er mai, le président a été élu en la personne de François COLONNA, maire de Vico et conseiller général.

Dans son édition de lundi 5 mai, "Corse-Matin" reproduit les propos du nouveau président interrogé par Pascale CHAUVEAU. Les explications sur le fonctionnement futur de cette nouvelle structure et sur ses priorités y sont données. Un texte à lire absolument.

Cliquer sur l'image pour lire l'entretien.

On pourra noter que le maire de Poggiolo, Angèle PINELLI, a été désignée comme une des trois délégués qui, avec les quatre vice-présidents, forment l'équipe entourant François COLONNA.

Toutes les communes du Liamone vont travailler avec François Colonna

Partager cet article

Repost0
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 18:10
Le 8 mai à Poggiolo

Ce 8 mai, Poggiolo n'a pas oublié le 8 mai. L'anniversaire de la fin de la guerre en 1945 a été marqué, comme chaque année, par un dépôt de fleurs de la municipalité au monument aux morts.

Partager cet article

Repost0
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 18:01

Pour renouer avec ses racines et garder ses traditions, internet est devenu un outil essentiel. De nombreux sites et blogs se sont développés en Corse dans ce but. Il en est ainsi du blog de Poggiolo qui existe depuis cinq ans et publie régulièrement depuis cinq ans malgré de faibles moyens.

Le journal de 13 heures présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1 aujourd'hui 8 mai a montré les réalisations d'un blog de Porto-Vecchio: http://www.portivechju-di-tandu.com/

Cette qualité quasi-professionnelle est rare mais elle montre l'intérêt de rechercher les documents anciens.

Bien évidemment, le blog des Poggiolais est toujours prêt à recevoir photos, films et vieux papiers dont la diffusion ferait renaître le passé de nos villages.

Partager cet article

Repost0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 17:33

Demain, 7 mai, est l'anniversaire de la fin de la bataille de Dien-Bien-Phu, en 1954. Avec la prise du camp retranché français par le Viet-Minh communiste, la guerre d'Indochine prenait fin.

Les accords de Genève du 24 juillet 1954 officialisèrent la disparition de l'Indochine française avec l'indépendance du Laos, du Cambodge et du Vietnam (alors divisé en deux) après huit ans de combats.

Des Corses étaient présents dans le CEF (Corps Expéditionnaire Français) et certains y laissèrent leur vie. Tel fut le sort de Pierre Marie NIVAGGIOLI dont le nom figure devant le monument aux morts de Poggiolo.

L'Indo, soixante ans après

Il naquit le 12 septembre 1923, non pas à Poggiolo mais à Sousse, en Tunisie. Cette ville était alors, grâce à Jean François GALLINI, une véritable annexe des Deux Sorru. Pratiquement toutes les familles de nos villages y étaient présentes. Il est recommandé de lire l'article intitulé L'empire sahélien des Sorrinesi qui fait une étude approfondie de cette colonisation très particulière.

Pierre Marie NIVAGGIOLI était lieutenant au 4ème RAC (régiment d'artillerie coloniale) quand il fut tué au combat le 4 mai 1950 près de MY THO, dans le delta du Mékong. Il eut la Croix de guerre des TOE (théâtres d'opérations extérieures) et la Légion d'Honneur.

Une plaque à son nom fut placée devant le monument aux morts de Poggiolo, comme il y en eut une pour les héros de 1939-1945.

En ce soixantième anniversaire, nul doute que chacun aura une pensée pour Pierre Marie NIVAGGIOLI.

 

Partager cet article

Repost0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 17:36

Après le grand intérêt suscité par les élections municipales, les élections européennes prévues pour le 25 mai souffrent d'une forte désaffection, comme chaque fois d'ailleurs. De plus, la France est divisée en plusieurs circonscriptions groupant chacune plusieurs régions. Celle du sud-est regroupe la Corse avec la Provence-Alpes-Côte d'Azur et Rhône-Alpes. De Bonifacio à Thonon et de Viviers à Menton, les candidats sont les mêmes.

Il est difficile aux électeurs de s'y retrouver. Il est également compliqué pour les état-majors des partis de respecter les équilibres afin que chacun y trouve son compte. Ils recherchent donc les candidats pouvant cumuler plusieurs avantages.

La liste du socialiste Vincent Peillon, ex-ministre de l'Education Nationale, a été dans cette logique en plaçant, en quatrième position, Valérie ROSSI-POLI. En dehors de ses qualités personnelles, qui sont certainement grandes, elle a le triple avantage d'être membre du PRG (parti radical de gauche) qui est l'allié du PS, de représenter la ruralité en tant que maire et d'être à la fois liée à Marseille, aux Hautes-Alpes et à la Corse. 

Sorru bientôt présent à Bruxelles?

Elle est née en 1964 à Marseille d'une famille originaire de Pietranera dans le Cap Corse. Elle s'est ensuite installée dans les Hautes-Alpes.

Maire du petit village de Puy Sanières, sur les bords du lac de Serre-Ponçon, près d'Embrun, depuis 2001, Valérie ROSSI-POLI est attachée parlementaire du député Joël Giraud, de la deuxième circonscription du département alpin.

Depuis quelques années, souhaitant transmettre à ses enfants (de 16 et 14 ans) le lien avec leurs racines corses, elle a fait l’acquisition d’une maison à Guagnu où, quelque temps après, elle a épousé un Guagnais, Ange Poli, qui réside et travaille en Corse.

Pour d'autres renseignements biographiques, voir:

http://www.planeteradicale.org/Presentation-de-Valerie-Rossi-4.html

Valérie ROSSI-POLI a déjà été citée en novembre 2010 sur ce blog pour une activité très éloignée de la politique: son talent de soprano. Nous vous recommandons d'aller voir l'article et la vidéo (dans laquelle on peut reconnaître des images du lac de Crena et de la rivière de Guagnu) sous le titre:  Une respiration musicale.

RAPPEL: le blog des Poggiolais est indépendant de tout parti. Les articles abordant les élections ont toujours un but informatif sur Poggiolo, les Deux Sorru ou la Corse. Ils n'impliquent aucun engagement dans un sens quelconque.

Partager cet article

Repost0
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 17:59
Photo parue dans "Corse-Matin" le 13 décembre 2009

Photo parue dans "Corse-Matin" le 13 décembre 2009

L'association Letia-Catena, qui a publié en 2012 le livret sur le Patrimoine historique et religieux de la communauté de Letia, diffusera à compter du 20 mai 2014, un nouveau livre sur un sujet qui concerne le Vicolais et la Corse, intitulé:

 

"L'armée du Regnu di Corsica

sous le généralat de Pascal Paoli.

L'exemple de la compagnie Arrighi."

Cette unité formée à Letia et dont les volontaires étaient originaires de Soccia, d’Arbori, de Coggia, Murzu, Vico, Chigliani et Letia, a participé à la victoire de Borgo lors de l'invasion française de 1768.

Ce livre aborde le fonctionnement de la démocratie directe exercée dans nos communautés montagnardes, sous le Regnu di Corsica et le généralat de Paoli. Il décrit les structures de l’armée régulière nationale durant la première phase de la guerre de 1768.

Il effectue un rappel historique des révoltes successives et de l’intérêt marqué pour la Corse par le royaume de France depuis Sampiero au XVIème siècle.

 Il évoque le sacrifice consenti par nos ancêtres pour la défense de leurs valeurs traditionnelles et des idéaux des lumières, 21 ans avant que ces mêmes idéaux ne s'imposent en France lors de la révolution de 1789.

Le livre sera édité par Letia-Catena et vendu dans les librairies, à Sagone, Vico, Ajaccio . Il sera disponible à Letia auprès des membres de l'association.

(communiqué de Letia-Catena)

      

 

Partager cet article

Repost0
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 17:19

De fortes inquiétudes pesaient sur l'avenir des secours aériens en Corse.

Ce blog s'en était fait l'écho (voir l'article: Menaces sur la base de la Sécurité civile d'Ajaccio ).

.

Dans un courrier en date du 28 avril, le ministre de l'Intérieur, Bernard CAZENEUVE, vient de répondre sans ambiguïté aux députés corses:

"il n'est pas envisagé de revenir sur la carte des implantations d'hélicoptères d'Etat en Corse. La topographie de l'île et les risques de sécurité civile auxquels elle est confrontée justifient le maintien en l'état de la flotte actuellement positionnée à Ajaccio et à Bastia."

.

La sécurité civile gardera donc les moyens de secourir des centaines de personnes comme chaque année.

Cet été, nous pourrons encore voir les hélicoptères survoler Poggiolo et les autres villages du canton pour aller chercher les imprudents sur le GR 20.

Un appareil de la sécurité civile posé sur l'héliport de Soccia.

Un appareil de la sécurité civile posé sur l'héliport de Soccia.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

"Portraits d'union", un beau cadeau

Renseignements en cliquant ici.

 

 

 

Vacances de Noël:

Fin des cours: samedi 19 décembre

Reprise des cours: lundi 4 janvier

---------------------------

"Inseme", le bulletin interparoissial des Deux Sorru de novembre, est paru. 

 

Pour le lire, cliquer ICI.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907