Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 18:09

Le chanteur Tony TOGA vient de mourir. Moins connu que d'autres comme Charles ROCCHI décédé il y a quatre ans (voir dans ce blog l'article "Un grand est parti"), il a produit des disques qui ont eu du succès. Dans les années 70 et 80, il s'est produit plusieurs fois dans le canton.

La mort de Tony Toga

 

-------

Article rédigé par Charles Monti et publié sur www.corsenetinfos.fr le Mercredi 28 Mai 2014:

Une "voix" s'est tue à jamais. Tony Toga est décédé, en effet, avant-hier des suites d'une longue maladie chez lui dans son Fium'Orbu natal.

Le nom de Tony Toga ne dira sans doute rien aux jeunes générations mais tous ceux qui aiment les belles voix savent qui il était.

Chanteur et musicien, Tony Toga faisait partie de cette école de la chanson corse qui, sans les moyens dont disposent les chanteurs d'aujourd'hui, savait ce que chanter voulait dire.

Et un peu comme tous les chanteurs de sa génération, il n'a pas bénéficié de la promotion telle qu'on la connaît aujourd'hui. De même, l'écho de son talent incontestable n'a sans doute jamais été ce qu'il aurait dû être mais quel plaisir de l'entendre dans Furtunatu, Dis moi Monsieur Tony, Le Rocher de Sainte-Hélène etc.

Mais  A mio furesta, U lamentu di u banditu, Una sera per furtuna, Prima serenata U mio fratellu caru et A paghjella d'Alesani resteront longtemps au creux de l'oreille de ceux qui l'ont apprécié du temps où il se produisait et sur l'Île et sur le continent.

Ecoutez-le dans Furtunatu. Et appréciez !

 

 

Le site corsicathèque.com permet d'avoir accès à des extraits de 27 de ses chansons.

Plusieurs autres vidéos se trouvent sur internet.

 

Partager cet article

Repost0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 15:23

Avec ou sans les remous que connaît actuellement la SNCM, beaucoup se demandent quelle est la meilleure compagnie maritime pour circuler entre la Corse et le continent.

Les journalistes de TF1 ont tenté une comparaison en prenant un bateau de la Société Nationale Corse Méditerranée et un de Corsica Ferries pour la traversée entre Toulon et Bastia. Diffusé aujourd'hui mercredi 28 mai dans le journal de Jean-Pierre PERNAUT de 13 heures, ce reportage montre les différents éléments à prendre en compte (bar, restaurant, boutiques, confort des cabines, personnel...) avant de terminer par le prix. La conclusion n'étonnera peut-être pas grand monde.

Partager cet article

Repost0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 00:17

Avec 104 votants sur 184 électeurs inscrits, le taux de participation pour les élections européennes du dimanche 25 juin 2014 a été de 56,52% à Poggiolo. 

Comme un bulletin blanc a été décompté, 103 votes ont été enregistrés. Ils se répartissent ainsi:

François ALFONSI -RÉGIONS ET PEUPLES SOLIDAIRES: 62 votes 60,19 %                  Jean-Marie LE PEN - FRONT NATIONAL: 18 votes 17,48 %

Renaud MUSELIER -UMP12 votes 11,65 %

Marie-Christine VERGIAT - FRONT DE GAUCHE:5 votes 4,85 %

Vincent PEILLON- PS, MRG: 4 votes 3,88 %

Gerbert RAMBAUD-DEBOUT LA FRANCE ! 1 vote 0,97 %

Sylvie GOULARD - UDI MODEM: 1 vote 0,97 %

 

Poggiolo est-il encore particulier comme en 1914 (voir Il y a cent ans: l'originalité poggiolaise)?

Les trois autre communes de Sorru in Sù ont également mis la liste ALFONSI en tête mais avec un pourcentage plus faible que les Poggiolais:

51,65% à Guagno, 42,24% à Soccia, 42,19% à Orto. 

Pour Sorru in Giù, la situation est plus contrastée.

Balogna (65,22%) et Marignana (66,67%) ont donné plus de voix à ALFONSI. Letia lui en a attribué 43,65%%.

Par contre, Renno et Vico ont mis à la première place l'UMP MUSELIER.

LE PEN est en tête à Murzo (32,69%).

Sur l'ensemble de la Corse, la liste MUSELIER est première avec 26,31%, avant LE PEN (23,29%) et ALFONSI (21,51%).

 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost0
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 18:00

Les élections européennes du 25 mai sont peut-être importantes mais les familles vont surtout penser que dimanche est la fête des mères.

A cette occasion, "Corsica...la musique corse dans tous ses états" diffuse une Spéciale Fête des Mères.

En vous connectant à l'adresse:

 http://corsicamusica40.podomatic.com/entry/2014-05-04T12_35_45-07_00

vous pourrez écouter quinze chansons corses consacrées à la Corse et présentées par Patrizia.

Il est à noter que chaque émission commence toujours par "Corsica" de Petru Guelfucci et se termine par une interprétation toujours différente de "Dio vi salvi Regina". 

Il faut saluer le travail de l'animatrice qui, inlassablement, réalise chaque semaine une émission d'une heure sur la musique et la chanson de l'Ile de Beauté. Celle sur la fête des mères est la deux cent quatre-vingt-treizième !!!

Toutes les émissions sont en podcast et peuvent être téléchargées.

25 mai: la fête des Mères

Liste des chants de l'émission:

Corsica; Petru Guelfucci; Corsica

Mamma; Mai Pesce; Vox populi

I mo viaghji ; Francine Massiani; Dona Fata

Pienti d'Una Mamma; Grégale; La Corse Chantée Par Grégale

Senti o Mama; Jacky et Frédéric Nicolaï; E stonde di piacè

Mamma Si; Jacky Micaelli; Amor'esca

Mamme; Orizonte; Liberi

Muresca D'Olmi Capella; Caramusa; Candti È Musica Tradiziunali Di L'Isula Di Corsica CD 2

O Mamma; Tino Rossi; Chante la Corse

Sole è mandulini; Ange Calvi; Compil Sensations corses

Inchjostru; Patrizia Gattaceca; Di filetta è d'amore

O Mà; Tony Sampieri; Tarra viva

Marina; Santavuglia; Santavuglia

O Mà - Orenda; Xinarca; Orenda

E Mamme; Zamballarana; Camina

Scopamene; Corsica Nostra; Corce

Dio vi salvi Regina; Choeur des Trois Abbayes; Eglise Badonviler-Sept2010

Blog : http://corsicacanalbleucorreze.skyrock.com/

Mail : corsica.canalbleu@gmail.com

Facebook: https://www.facebook.com/#!/corsicalemission?fref=ts

Partager cet article

Repost0
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 18:00

Le souvenir du début du déclenchement de la première guerre mondiale, en 1914, domine largement les commémorations prévues pour l'année 2014. Mais il est bon de se rappeler que le conflit éclata en août et que, dans les mois précédents, nul ne pensait que cette catastrophe allait arriver.

 

 

LA GAUCHE VICTORIEUSE

En début d'année, l'attention des Français était concentrée sur les élections législatives.

Elles eurent lieu les 26 avril et 10 mai et se traduisirent par un grand succès de la gauche: 475 sièges contre 126 pour la droite et les non-inscrits. Après les 195 radicaux, les 102 SFIO (nom du parti socialiste de l'époque) formèrent le second groupe de la Chambre des Députés. Cette majorité investit le gouvernement formé par le socialiste indépendant René VIVIANI le 13 juin.

Les socialistes allemands du SPD étaient déjà devenus la première force du Reichstag avec plus du tiers des voix aux élections de 1912.

Au rebours de ce contexte de forte poussée de la gauche, l'arrondissement d'Ajaccio élit, ou plutôt réélit, comme représentant à Paris un homme de droite: Dominique PUGLIESI-CONTI. 

 

 

UN MAÎTRE EN RETOURNEMENTS

Ce dernier était depuis 1904 maire bonapartiste d'Ajaccio, puis conseiller général. Il avait réussi à être élu, de justesse, député en 1910 après avoir abjuré sa foi pour la famille impériale et s'être proclamé républicain. Il s'inscrivit chez les progressistes, le groupe républicain qui était alors, malgré son nom, le plus à droite du Palais-Bourbon.

Il se représenta en 1914, avec une nuance plus "gauchiste" puisqu'il était devenu vice-président pour la Corse de la très dreyfusarde Ligue des Droits de l'Homme dirigée par Francis de Pressensé.

Cette série de retournements lui valut d'être traîté de FREGOLI, du nom d'un artiste italien réputé pour ses changements de costumes très rapides.

Le dessinateur marseillais (mais qui se disait "naturalisé corse") H-P GASSIER, qui fut ensuite un des fondateurs du "Canard Enchaîné", s'en moqua avec la caricature ci-dessous publiée dans le numéro du 14 mars 1914 du journal socialiste corse "Avanti".

 

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Quoi qu'il en soit, en 1914, sa réélection, dès le premier tour, fut éclatante:

 - 7.990 voix (79%) à Dominique PUGLIESI-CONTI

 - 1.365 (13,5%) au docteur Philippe PIETRINI, présenté par la SFIO, qui double quasiment le score du candidat socialiste de 1910

 - 763 (7,5%) au républicain AGOSTINI, dont la candidature a été déposée au dernier moment.

Un peu plus tard, les résultats officiels passèrent à 8.017 pour le premier et à 1.420 pour le second.

 

 

L'ORIGINALITÉ DES ÉLECTEURS POGGIOLAIS

En ne regardant que les chiffres concernant les Deux Sorru, publiés par "Avanti" le 2 mai, l'originalité poggiolaise est évidente.

Colonne 1: Pietrini - Colonne 2: Agostini - Colonne 3: Pugliesi-Conti.

Colonne 1: Pietrini - Colonne 2: Agostini - Colonne 3: Pugliesi-Conti.

Comme dans les autres communes, les Poggiolais furent majoritaires à voter PUGLIESI-CONTI. Il obtint 41 voix mais cela ne représentait que 57,75%, loin de sa moyenne de 79%. Un pourcentage plus bas n'exista qu'à Murzo (39,69%) où, pour des raisons locales, AGOSTINI était en tête. 

Mais le fait le plus notable est représenté par les 23 suffrages recueillis par PIETRINI. Le taux de 32,4% établi à POGGIOLO (contre les 13,5% de l'ensemble de la circonscription) est un record pour les deux cantons de l'époque. Le second meilleur score du candidat socialiste se trouvait à LETIA mais avec seulement 19,72%.

POGGIOLO n'avait pas suivi la tendance générale et montrait un attachement certain à la gauche. Une telle attitude dura longtemps. Elle se manifesta par exemple en 1921 quand François COTY se présenta à l'élection cantonale (voir les articles: "En 1921, le canton était au parfum (début)" et "En 1921, le canton était au parfum (fin)").

En tout cas, quand la catastrophe s'abattit sur l'Europe en août 1914, les Poggiolais firent leur devoir de façon exemplaire comme les enfants des autres villages.

Partager cet article

Repost0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 19:25
Une bonne nouvelle du bout du monde

Une bonne nouvelle vient d'arriver de loin, de très loin de Poggiolo, de très loin de la Corse. Mais est-on vraiment loin de quelque endroit que ce soit avec les moyens de communication et de transport actuels?

.

La bonne nouvelle est la naissance de JEANNE aujourd'hui, à Hong-Kong, au foyer d'Edith et Raphaël CHABROLLE.

.

Avec ses 3,5 kilogs, le bébé va très bien. La mère aussi.

Après Luc et Louis, les grands-parents, Jean-Pierre et Rose-Marie, ont maintenant une petite-fille à dorloter.

Partager cet article

Repost0
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 18:00
Acqua in Festa 2014

Rendez-vous alternatif, "Acqua in Festa" n'est pas un festival comme les autres. Initié par l'agriculteur Jean-Yves TORRE et son réseau d'amis, il se déroule au beau milieu d'un champ d'oliviers en toute convivialité, à L'Aliva, près de Vico, du vendredi 23 mai 2014 au dimanche 25 mai 2014.

Pour cette neuvième édition, les organisateurs ont invité Michel David, représentant de Via Campesina, et l'écrivain et économiste Christian Jacquiau, ainsi que Gilles Perret venu présenter son film, «Les jours heureux» sur les acquis sociaux de la Résistance.

Il y aura aussi une promenade ethnobotanique et des concerts en veux-tu en voilà.

.

.

.

Le programme détaillé se trouve ici:

Ci-dessous, le reportage qui fut réalisé pour l'édition 2010 de cette manifestation.

Partager cet article

Repost0
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 18:00
Samedi 24 mai: l'anniversaire de Sorru

Parmi les traditions de notre micro-région, figure un anniversaire qui n'est célébré nulle part ailleurs. Il est tout simplement l'anniversaire de l'inauguration, le 22 mai 1887, de la chapelle située au col de Sorru.

.

Cette chapelle privée, construite par François PASTINELLI et entretenue par ses descendants, est un lieu de rassemblement des Sorrinesi deux fois par an (l'autre est le 8 septembre).

.

Cette année, la messe anniversaire aura lieu

SAMEDI 24 MAI à 10 h 30.

Vous êtes tous attendus.

.

Pour avoir plus de renseignements sur ce lieu, regardez l'article En passant par Sorrù

Partager cet article

Repost0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 17:56

Ce jeu se pratique sans appareil électronique: il suffit d'avoir cinq doigts. 

Aucun écran n'est à regarder: il faut regarder son adversaire droit dans les yeux.

Le connaissez-vous?

Ce jeu est A Morra, un passe-temps traditionnel en Corse. Le but est d'annoncer à l'avance la somme que fera l'addition des doigts des mains des deux adversaires. Chacun cache une main derrière son dos et la montre en déployant le nombre de doigts qu'il veut. En même temps, chaque joueur dit (ou plutôt hurle) le chiffre qu'il prévoit.

Ce jeu est très simple mais il demande beaucoup de rapidité, de vivacité et même de perspicacité.

 

Jeu de mains, jeu de malins

Connue autrefois dans toute l'île, A Morra a été peu à peu abandonnée. Mais certains tentent de le remettre en vigueur. Ainsi, un championnat vient d'avoir lieu à Sarrola-Carcopino les 2 et 3 mai. Vous pouvez en avoir des vidéos et des photos sur la page Facebook du club: https://www.facebook.com/cabanoncasamarte

Le film ci-dessous, "A Morra cantata", date de 2010 mais il montre bien l'intensité des parties de Morra.

Le texte suivant, tiré de "Corse-Matin", a été publié le 

Et bientôt, pourquoi pas un concours de Morra à Poggiolo?

Le plus vieux jeu du monde

Déjà dans l'antiquité, des pictogrammes égyptiens montraient des personnes pratiquant un jeu avec leurs mains, identique à celui d'A Morra.

Le jeu se répandra, au fil des siècles, dans tout le bassin méditerranéen. Aujourd'hui, encore, on peut le cartographier dans l'ensemble des pays du Mare Nostrum.

Pour cette raison, on peut dire qu'A Morra, d'origine montagnarde, est l'un des jeux les plus vieux du monde, sinon le plus vieux.

D'autant plus que le jeu ne nécessite aucun investissement. Il s'inscrit dans un registre totalement naturel, sans artifice. Il se joue avec deux mains en énonçant des chiffres. On ne demande pas dix, on demande Morra.

Le gagnant remporte la manche quand il affiche six victoires Il peut se décliner sous diverses formes : un contre un, deux contre deux ou trois contre trois.

L'addition des doigts des deux joueurs favorise celui qui a énoncé au préalable la somme dite.

Un joueur trop prévisible perdra face à un joueur capable de vivacité, d'attention, d'intuition d'observation et d'expérience. À Morra exige de nombreuses qualités : adresse, concentration, rapidité d'esprit, calcul, stratégie et maîtrise de la langue corse, bien évidemment.

La victoire est déterminée par la prise de pouvoir sur son adversaire. Elle requiert une coordination entre les gestes et la voix et une synchronisation de la pensée.

Cris et postures viennent contribuer à intimider son concurrent, selon une véritable théâtralisation de la partie.

A Morra n'engendre ni compétition, ni rivalité et ne supporte ni contestation, ni controverse. Le point est marqué ou pas. Pas de litige. Les parties se déroulent dans une ambiance festive, amicale et détendue.

Selon les microrégions de l'île et selon les pays du pourtour méditerranéen, il se conjugue de différentes façons : assis, en se tapant dans la main, les mains appuyées sur une table, par terre, en chantant, en chuchotant, le poing fermé, le poing ouvert… Le principe reste le même, les nuances apportent la diversité.

Chacun tente de se réapproprier les origines de ce jeu : l'Italie, la Sardaigne, le Pays Basque, la Catalogne, le Pays niçois… En Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d'Azur les nombres sont criés en occitan, on appelle le jeu Mourre. En Val d'Aoste, Savoie, Valais, les nombres sont criés en franco-provençal.

Dans son opéra « Rita ou le mari battu », Gaetano Donizetti met en scène deux hommes qui jouent une femme à la mourre et trichent pour perdre, aucun des deux ne voulant se retrouver marié à une mégère.

Partager cet article

Repost0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 18:04
Le pèlerinage au tombeau du Père ALBINI

Couvent Saint François de Vico

SAMEDI 17 ET DIMANCHE 18 MAI

pèlerinage au tombeau du Père ALBINI

"Peuple de baptisés, soyons des pierres vivantes"

 

Ces fêtes seront présidées par l'abbé Jean-Yves COEROLI, vicaire général du diocèse de Corse.

SAMEDI 17 MAI: à 21 h, procession à la grotte, animée par la Cunfraternita di u Padre ALBINI.

DIMANCHE 18 MAI:

accueil des pèlerins

10 h 30: célébration eucharistique

Apéritif offert à tous, suivi du repas.

Participation au repas: 15 euros (vin non compris). Inscriptions au 04-95-26-83-83 (le matin).

14 h 30: rencontre-débat avec le vicaire général.

16 h: procession à la grotte et clôture.

 

Le pèlerinage au tombeau du Père ALBINI

Charles-Dominique ALBINI s'installe au couvent de Vico en 1836 avec la congrégation des Oblats de Marie Immaculée sur demande de Mgr CASANELLI d'ISTRIA, évêque d’Ajaccio.

Les Oblats doivent agir en missionnaires et le Père Albini s’emploie sans relâche à ce travail intense: prédications, catéchismes, confessions. Il aurait même fait des miracles.

En 1839, il s’éteint dans sa chambre qui sera transformée en chapelle par la communauté. Déclaré officiellement par l’Eglise « Vénérable » en 1968, Charles-Dominique ALBINI est fêté solennellement au couvent le 20 Mai, date anniversaire de sa mort.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

"Portraits d'union", un beau cadeau

Renseignements en cliquant ici.

 

 

 

Vacances de Noël:

Fin des cours: samedi 19 décembre

Reprise des cours: lundi 4 janvier

---------------------------

"Inseme", le bulletin interparoissial des Deux Sorru de novembre, est paru. 

 

Pour le lire, cliquer ICI.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907