Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2021 3 05 /05 /mai /2021 18:01
Tuer l'empereur

Le 5 mai 1821, mourait Napoléon Ier dans l'île de Sainte-Hélène. Les cérémonies et les controverses actuelles ont fait connaître cette date à nos jeunes contemporains pourtant de plus en plus incultes en matière historique.

 

Pourtant, on peut toujours imaginer que le destin de l'empereur ait pu être différent. Ainsi, Philippe CHIAVERINI, dans "Tuer l'Empereur", a imaginé un complot visant à assassiner Napoléon quand il était exilé sur l'île d'Elbe.

 

Son éditeur, Hervé Cheuzeville, fondateur des Edizione Vincentello d'Istria, présente ce livre original dans la vidéo qu'il vient d'enregistrer.

 

Adresse: ed.vincentello@gmail.com

Facebook: https://www.facebook.com/vincentellodistria.edizione/

 

 

Commentaire d'un lecteur enthousiaste:

Nous sommes plongés, dès les premières pages, dans la Corse du XVIII° siècle, siège d'affrontements entre les partisans de PAOLI, soutenant la monarchie à l'anglaise, et les Bonapartistes, se ralliant à la Révolution.
Fort du prestige que lui donnaient ses victoires, Napoléon afficha dès lors une prétention qui lui sera fatale, celle de l'échec cuisant lors de l'expédition de la Maddalena.
Ce rappel historique, conté avec une précision d'horloger, introduit dans son récit la vie d'un paoliste, Orsu, dont le chagrin et la colère seront son antidote contre sa haine de vouloir assassiner l'Empereur, accusé d'être à l'origine de la mort de son féal ami, alors qu'ils s'étaient engagés dans le régiment provincial.
Un contenu orné de brillantes connaissances historiques, et une histoire imprégnée de culture corse.
Un livre fort captivant. A lire absolument.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2021 1 03 /05 /mai /2021 18:00

 

 

Solution de la devinette: le chanteur et les pêcheurs

 

Plusieurs questions avaient été posées à propos de cette photo.

 

Le chanteur et les deux pêcheurs se trouvaient à Sagone, plus exactement sur le quai à côté de l'hôtel de la Marine. Au fond, on voit bien la plage qui longe la route vers Cargese.

 

Solution de la devinette: le chanteur et les pêcheurs

 

Le chanteur placé au premier plan avait comme nom de scène Luc VICO. Il se produisait l'été dans les bals des villages des Deux Sorru, comme à l'époque Charles ROCCHI ou Jules NICOLI.

 

Solution de la devinette: le chanteur et les pêcheursSolution de la devinette: le chanteur et les pêcheurs

 

Quelle époque? Le pull à col roulé, le blouson sur l'épaule et le pantalon avec gros ceinturon sont typiques de la deuxième partie des années 1960 et de la décennie 1970. Regardez vos photos de famille de ce moment-là. Vous verrez la même tenue. Il semblerait que la date de la scène serait exactement 1970.

 

Quant au titre de la chanson interprétée par Luc VICO, vous n'en sommes pas certain mais il pourrait être "Pêcheur à Sagone", bien que le chanteur ne ressemble guère au raccommodeur de filet et au rameur qui sont au second plan. Il dit bien, par exemple, "moi qui suis pêcheur à Sagone" et "je jète mes filets".

 

Nous avons avec ce document l'exemple même des chansonnettes qui se voulaient typiques de la Corse et dont la vogue était en train de s'estomper alors que débutait le renouveau culturel du riacquistu.

 

Merci au groupe "Sagone c'est l'histoire d'un village qui, non juste l'histoire" qui a publié ce film sur Facebook. 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2021 7 02 /05 /mai /2021 18:00
La devinette du mois: le chanteur et les pêcheurs

 

La devinette de ce mois de mai nous transporte au bord de la mer.

 

Cette photo est extraite d'un petit film (on ne disait pas encore "clip") sur une chanson. Elle amène logiquement plusieurs questions.

 

 

Le lieu? Il est facile à trouver. 

 

Mais, au premier plan, quel est ce chanteur? Petit indice: il porte le nom d'un lieu des Deux Sorru.

 

Approximativement, de quand date cette photo?

 

Plus difficile mais logique: quel doit être le titre de la chanson interprétée par cet artiste?

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 17:55
Lisez "Inseme" de mai

 

Toujours fidèle au poste, l'équipe de "Inseme' vient de faire paraître le numéro du mois de mai.

 

Vous y trouverez:

-"Inconnu, tu me manques", l'éditorial de Nicole FERRONI

-le calendrier des célébrations religieuses

-le décès d'André VERSINI

-le billet spirituel de Marie-Thérèse OTTAVIOLI sur le mois de Padre ALBINI

-un rallye-surprise proposé par Françoise ARRIGHI

-"On jardine à Jeanne d'Arc" par Marie-Hélène PFEIFFER

-un article de Jean-Martin TIDORI sur le bicentenaire de la mort de Napoléon

-un reportage de Pascale CHAUVEAU sur Livia LECA qui a choisi d'être bergère à Guagno 

-son texte sur les retraités de Soccia

-Michel FRANCESCHETTI rappelle que,"il y a 100 ans, les Russes débarquaient en Corse".

-la dernière page est consacrée aux principaux événements prévus pour le mois de mai.

 

Le bulletin peut être lu en téléchargeant le fichier ci-dessous ou en se connectant au site INSEME-BULLETIN.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 16:25

Le colosse Coca-Cola est furieux: il veut interdire à la petite société corse "Coca Mariani" d'utiliser la référence à la plante d'Amérique du Sud.

 

La presse commence petit à petit à se faire l'écho de la procédure judiciaire intentée par la multinationale auprès des institutions européennes.

 

Après "Le Point", "Marianne" lui a consacré un grand article le 16 avril (merci à Monique pour l'avoir fait connaître). 

 

David corse contre Goliath américain

 

Le 30 avril, "Sud-Ouest" s'est inquiété de la question.

 

 

 

Déjà, en 2015, "Corse-Matin" avait fait l'historique de la boisson inventée par le pharmacien corse Angelo MARIANI en 1863.

 

Défendons le vin corse !

 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 08:21

 

 

Les premières messes du mois de mai

 

Mais rien à Poggiolo.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 18:00
Ninu et Camputilu vus par Paul et Karine

 

Dans la nouvelle série de "Fora di strada", la série documentaire de France 3 - Via Stella, votre blog vous propose de regarder deux vidéos de lieux proches de notre petite région: 

 

- Sur les berges du lac de Ninu (diffusé le 23 mars 2021)

 

- Le monde féérique de Camputilu (diffusé le 29 mars 2021)

 

Ninu et Camputilu vus par Paul et Karine

 

L'ensemble des émissions se trouve à l'adresse:

https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/emissions/fora-di-strada

 

 

Camputilu:

 

 

 

Ninu:

Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 18:00
Karine et Paul en balade au lac du Diable

 

Présentée par Karine Colonna et Paul Poli, "Fora di strada" est un parcours initiatique au cœur d'une Corse authentique grâce à des témoignages de l'histoire et des rencontres avec les gardiens de traditions ancestrales.

 

Via Stella définit ainsi une de ses meilleures émissions qui est diffusée chaque dimanche à 10h05 en format 52 minutes et le lundi à 17h35 en version 26 minutes.

 

La station régionale de France 3 diffuse actuellement de nouveaux épisodes tournés en  2019 et 2020. Ils succèdent aux reportages de la série précédente.

 

Ainsi, le nouveau documentaire sur le lac de Crenu est basé sur le rôle magique de l'eau et sur la légende de l'origine diabolique de ce lieu, après une courte séquence sur la façon d'utiliser la carte en montagne. Une "voix off", en l'occurrence Lucille Delanne, a été ajoutée.

 

 

Dans la version précédente, l'erba corsa, l'espèce de tabac insulaire, était présentée dans une partie que ce blog avait repris en 2017 et que nous vous invitons à revoir après le nouveau film sur Crenu.
 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 17:45

 

Il faut féliciter le diocèse d'Ajaccio pour la transparence dont il a fait preuve en publiant, dans sa lettre d'information d'avril 2021, le bilan détaillé du denier de l'Eglise pour 2019 et 2020.

 

Le denier de l'Église ou denier du culte, est la contribution volontaire demandée aux fidèles pour assurer le traitement des prêtres et des laïcs salariés des diocèses ainsi que l'entretien, les assurances, la pastorale et les divers frais.

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

 

L'an dernier, 4.178 donateurs ont versé 572.807,40 euros à l'Eglise de Corse.

 

Pour les Deux Sorru, les dons sont passés de 7.545 euros en 2019 à 9.245 en 2021. Mais la moitié de cette somme est venue de Vico et Sagone. Letia a représenté environ 17% des rentrées de notre mini-région.

 

A Sorru in Sù, au total des quatre villages (Guagno, Orto, Poggiolo-Guagno-les-Bains et Soccia), 5 personnes ont donné 960€ en 2019 et 7 ont donné 1.050€ en 2021.
 
 
On cherche des donateurs

 

Beaucoup de gens, en Corse comme sur le continent, disent qu'ils veulent défendre les traditions, déplorent l'abandon des églises, se plaignent de la diminution du nombre de cérémonies dans les villages et s'inquiètent de la montée de la religion musulmane.

 

Mais pourquoi ne font-ils rien pour faire vivre ces traditions? Pourquoi ne fréquentent-ils pas les églises lors des rares célébrations qui ont lieu dans nos villages (il n'y avait pas dix personnes le 20 février à Poggiolo pour la messe de Saint Siméon)? Pourquoi ne font-ils pas des dons, si minimes soient-ils, pour permettre au diocèse corse de vivre?

 

Or, seulement sept habitants de Sorru in Sù ont fait la démarche.

 

Pour faire un don, cliquer ici: https://www.eveche.fr/association-diocesaine-ajaccio/

Partager cet article
Repost0
20 avril 2021 2 20 /04 /avril /2021 17:47
Et le dépouillement eut lieu... à Nice !

 

Les élections départementales et régionales ont été fixées pour les deux derniers dimanches de juin. Mais les élections ne se passent pas toujours très bien. Ainsi, les municipales de l'année dernière ont été annulées dans la commune de Calacuccia. Les électeurs devront voter de nouveau, en passant par l'isoloir. L'annulation a été motivée par le non-passage dans l'isoloir de nombreux électeurs.

 

L'histoire de Poggiolo contient de nombreux cas de contestation électorale. Le plus rocambolesque eut sa conclusion voici exactement 90 ans, en avril 1931, après trois élections municipales en deux ans.

------------

 

UNE ARITHMÉTIQUE PARTICULIÈRE

Des élections municipales eurent lieu le 5 mai 1929 dans toute la France.

A Poggiolo, six candidats furent déclarés élus, les autres sièges devant être pourvus au second tour, le 22 mai.

Mais une douche froide intervint le 12 juillet quand le conseil de préfecture interdépartemental de Nice annula l'élection de cinq conseillers municipaux.

Cette juridiction releva que, sur les 184 électeurs inscrits à Poggiolo, il y eut 88 votants. Pour être élu au premier tour, il faut obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés mais aussi le quart des inscrits. 46 voix auraient été nécessaires. Seulement, les membres du bureau avaient laissé voter deux incapables, c'est-à-dire deux personnes frappées d'incapacité légale (peut-être pour avoir subi une condamnation judiciaire). 

D'après le conseil de préfecture, il falllait donc "déduire 2 suffrages, tant du nombre des votants que du nombre des voix obtenues par les candidats proclamés". Du coup, "ces déductions opérées, le sieur CECCALDI seul garde un chiffre de voix qui n'est pas inférieur au quart des électeurs inscrits et (...) les autres candidats proclamés ne peuvent être maintenus en qualité de conseillers municipaux".

Le seul reconnu comme élu du premier tour était Jean-François CECCALDI, maire depuis 1912. 

Les conseillers invalidés (Pascal-Antoine MARTINI, Antoine-Dominique FRANCESCHETTI, PINELLI, DESANTI et CANALE) firent appel au Conseil d'Etat. Celui-ci rejeta leur protestation le 7 février 1930.

 

Et le dépouillement eut lieu... à Nice !

 

De nouvelles élections durent être organisées le 30 mars 1930 pour attribuer les cinq sièges.

 

 

UNE URNE TRÈS VOYAGEUSE

Ce jour-là, la tension était intense et des incidents se produisirent quand un homme qui avait déjà voté dans la commune de Serriera vota aussi à Poggiolo.

 

Cette action "eut pour conséquence de créer une agitation générale parmi la population et surtout parmi les électeurs à la faveur de laquelle l'urne fut projetée par la porte et passa par différentes mains ce qui forcément a pu faciliter l'échange de bulletins se trouvant dans l'urne. Cet incident ne permettait plus que les opérations présentassent dès lors toutes les garanties de sincérité.

Manœuvre à la suite de laquelle la majorité du bureau, pour éviter des bagarres possibles à la suite des surprises qui pouvaient surgir au dépouillement, se prononça pour l'envoi de l'urne scelléee en présence de la gendarmerie pour ce requise, à la Préfecture aux fins de dépouillement."

Extrait de la demande d'annulation déposée après le dépouillement

 

A Ajaccio, il fut estimé plus prudent d'envoyer l'urne à Nice où le Conseil de Préfecture procéda au dépouillement le 3 avril et proclama officiellement les résultats le 9 avril.

Des candidats et des membres du bureau de vote déposèrent une requête en annulation en avançant que le contenu de l'urne avait pu être modifié pendant le désordre de la salle et que le bureau n'avait pas pu accompagner l'urne dans son voyage hors de Poggiolo.

Le Conseil d'Etat accepta cette réclamation et annula une nouvelle fois les élections le 13 février 1931.

Finalement, le 5 avril 1931, furent élus les titulaires des cinq sièges invalidés ainsi que celui d'un conseiller décédé depuis le début de cet embrouillamini.

Ouf !

 

Il avait fallu deux ans pour obtenir un conseil municipal au complet. 

Tout cela parce que, par deux fois, on avait laissé voter des gens qui n'en avaient pas le droit.

Heureusement, tout cela appartient à une époque révolue depuis longtemps… 

Et le dépouillement eut lieu... à Nice !
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

 

Lisez "INSEME" d'octobre en cliquant ICI:

--------------------------------------

CALENDRIER DES MESSES D'OCTOBRE:

suivre le lien

--------------------------------------

MERCREDI 22 OCTOBRE

MARCHÉ COMMUNAL À VICO - Place Padrona de 9 h à midi.
Et ensuite tous les premiers mercredi du mois, et ,si mauvais temps, le mercredi suivant.

--------------------------------------

Le comité des fêtes organise confection et dégustation de bastelle à Poggiolo

Dimanche 31 octobre.

--------------------------------------

CÉLÉBRATIONS DE TOUSSAINT

Lundi 1er Novembre

BÉNÉDICTION DU CIMETIÈRE

APPRICCIANI 10h ARBORI 10h MURZO 10h
NESA 11h POGGIOLO 10h ORTO 11h BALOGNA 10h LETIA ST ROCH 16h

Lundi 1er novembre (TOUSSAINT)

SOCCIA 15h
VICO 15h
LETIA SMARTIN 15h

Mardi 2 novembre (DÉFUNTS)

GUAGNO 11h MARIGNANA 11h RENNO 11h

GUAGNO LES BAINS 15h: BÉNÉDICTION CIMETIÈRE

--------------------------------------

Vacances scolaires:

- Toussaint: du 23 octobre au 8 novembre

- Noël: du 18 décembre au 3 janvier

- Février: du 19 février au 7 mars

- Pâques: du 23 avril au 9 mai

- Fin des classes: 8 juillet

 

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907