Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 18:00

Soccia célèbrera Notre-Dame du Rosaire samedi 3 octobre à 16 heures.

La célébration eucharistique sera suivie d'un moment de convivialité et de partage sur la place de l’église.

Cet événement, auquel sont invités les habitants des autres villages, est traditionnellement un moment important de la vie socciaise, avec le 15 août.

Contrairement à ce que la proximité du calendrier pourrait laisser croire, elle n'a aucun rapport avec saint François d'Assise fêté le 4 octobre dans le monde catholique. En effet, le village est sous la protection de La Vierge Marie depuis 1713, date de l'érection en église paroissiale de Santa Maria delle Gratie (le bâtiment actuel date de 1843).

L'origine en est le retour au village, à la fin de l'été, des bergers socciais revenant de la montagne avec leurs animaux. Ils faisaient une fête lors du rosaire dédié à la Vierge le 1er dimanche d'octobre. Même si la transhumance concerne beaucoup moins de personnes qu'autrefois, la tradition continue.

 

Donc, à samedi 3 octobre pour ceux qui le pourront.

 

La fête socciaise samedi 3 octobre

Rappel :

La fête de Notre-Dame du Rosaire rappelait la victoire de Lépante le 7 octobre 1571, bataille qui unit l’Espagne, la république de Venise et les États pontificaux contre l’envahisseur turc, victoire qui fut attribuée à la récitation du rosaire demandée alors par le pape saint Pie V. Son successeur Grégoire XIII changea en 1573 le nom de cette fête locale en fête du Saint-Rosaire, fixée le premier dimanche d’octobre.

Clément XII étendit la fête du Saint-Rosaire à l’ensemble de l’Église catholique de rite latin en 1716.

(Encyclopédie Wikipedia)

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 10:24

Alors qu'un accord a été trouvé pour réouvrir les autres centres de déchets de Corse, celui de Vico reste bloqué jour et nuit.

Vico fait de la résistance

Les opposants au projet d'extension de la déchèterie de Vico se sont réunis pour fonder officiellement leur nouvelle association.

Voici le compte-rendu publié dans "Corse-Matin" de dimanche 27 septembre.

 

Vague d'adhésion à la nouvelle association Ambiente di u Pumonte à Vico

 

Environ 300 personnes ont assisté à la réunion organisée hier à la salle des fêtes de Vico. Aujourd'hui, les protestataires seront à la foire du miel de Murzo.

À Vico, la mobilisation ne faiblit toujours pas. Ceux qui pensaient que le mouvement engagé voilà dix jours s'essoufflerait avec la levée des blocages des sites de Prunelli et de Viggianello en sont pour leurs frais.

Pour preuve, les quelque trois cents personnes venues assister à la réunion organisée hier après-midi par l'ex-collectif devenu, dans la foulée de ce rendez-vous, une association en bonne et due forme.

Vico fait de la résistance

Dans la salle des fêtes de Vico, pas l'ombre d'un élu du secteur. Parmi la foule, les visages connus de ceux qui s'emploient à mettre en oeuvre le blocus du centre d'enfouissement, mais aussi de nombreux curieux venus s'informer. Les questions fusent. Les réponses aussi, argumentées.

Les participants auront même eu droit à une explication liée à la problématique générale du traitement des déchets en Corse fournie par le conseiller territorial Paul-Félix Benedetti.

Une présence qui peut laisser supposer que le point de crispation qui s'est créé autour du fonctionnement du site de Vico pourrait prendre une tournure de plus en plus politique...

Quoi qu'il en soit, la dynamique associative fonctionne bel et bien à plein régime. Baptisée Ambiente di u Pumonte, la nouvelle structure a accueilli de nombreuses adhésions spontanées dès la fin de la réunion d'hier.

Et, afin de se réserver toutes les possibilités en terme de recours, elle a déjà pris attache avec un avocat. À quelques kilomètres de la salle des fêtes de Vico, la garde se poursuivait devant les grilles du centre d'enfouissement.

Parmi les personnes mobilisées pour que le site reste dévolu au seul traitement des déchets produits par les 33 communes des Dui Sevi, Dui Sorru et du Cruzinu-Cinarca, un sentiment d'exaspération croissant. "Mercredi, lors de la réunion de Corte, Paul Medurio a pu à peine s'exprimer. Vendredi, notre collectif n'était même pas invité à la préfecture", lâche l'une des personnes installées devant le site.

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 07:10
Une région rebelle aux poubelles

La crise des déchets concerne maintenant toute la Corse. Les différents centres de retraitement sont touchés. Les habitants ne peuvent plus jeter leurs poubelles dont on ne sait plus que faire.

La situation peut évoluer à tout moment. Aussi, pour suivre l’actualité, une page Facebook a été ouverte le 19 septembre sous le titre «VICO RÉGION REBELLE» à l’adresse : https://www.facebook.com/#!/profile.php?id=100010058087873

Une région rebelle aux poubelles

Pour le moment, elle compte plus de 700 amis. Cette page fournit les actualités les plus récentes sur la crise des déchets en Corse avec des extraits d’émission de radio et de télévision ainsi que des images de sensibilisation.

Une région rebelle aux poubelles
Une région rebelle aux poubelles
Une région rebelle aux poubelles

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 17:54

L’ouvrage de l’abbé GALLETTI l’«Histoire illustrée de la Corse, contenant environ 300 dessins représentant divers sujets», publié en 1863, a déjà été présenté au sujet de l'image du lac de Ninu (voir l'article Le paysage mystérieux : la solution).

 Sur la même page, le lac de Creno (appelé maintenant Crena) est également représenté. A son sujet, l’auteur du livre écrit : 

« Formant un frappant contraste avec le précédent (Nino), le lac Creno est situé à l’extrémité opposée du même plateau (Camputile). Son nom est un dérivé d’un mot grec qui signifie sombre, obscur. Jamais application ne fut mieux appropriée. Si les bords du Nino sont gais et riants, ceux du Creno prédisposent à la tristesse. Ce lac est entouré d’arbres séculaires dont l’épais feuillage donne aux eaux une nuance des plus foncées. Pendant l’été, le Creno sert de refuge à une grande quantité de macreuses et de canards sauvages, que les premier frimats chassent vers les plaines. »

En correspondance, un dessin a été publié en face de celui de Ninu, entre les pages 32 et 33 de l’ouvrage.

Le triste et effrayant lac de Creno vu par l'abbé Galletti

La signature est bien visible, au milieu du bord inférieur: J. PETIT-JEAN. Avec plus de certitude que l’image de l’autre lac, cette œuvre est bien de Jeanne PETIT-JEAN qui illustra une partie du livre de l’abbé GALLETTI. Elle s’est strictement tenue à la description rédigée par l’ecclésiastique, ce qui donne ces arbres tourmentés et inquiétants, bien éloignés des pins laricios qui bordent Crena.

La réalité a été photographiée par Michel FRANCESCHETTI le 28 juillet 2015. Les pins ont des troncs bien verticaux. Il était alors neuf heures du matin. Les touristes n’étaient pas encore arrivés. Mais il n’y avait pas non plus beaucoup de canards sauvages.

Le triste et effrayant lac de Creno vu par l'abbé Galletti
Le triste et effrayant lac de Creno vu par l'abbé Galletti

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 18:02

Après le dessin extrait du livre de l'abbé GALLETTI, les images du lac de Ninu publiées dans l'article précédent (Le paysage mystérieux : la solution) montraient la sécheresse de l'été.

En voici une autre, une photo prise en 1966 par Jacques-Antoine MARTINI (que nous remercions beaucoup). Le paysage n'est vraiment pas le même.

Ninu comme on le voit peu

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 19:12
Exaspération et blocage à Vico

Samedi 19 septembre, près de 200 personnes se sont rassemblées devant le centre d'enfouissement technique de Vico.

Depuis jeudi, l'entrée de la décharge était bloquée à tous les camions venant décharger les déchets.

A l'issue de cette manifestation, il a été prévu de continuer de bloquer le site, d'une part, d'organiser le collectif en constituant une association, appelée «Ambiente», qui aura toute légitimité pour discuter avec les services de l'Etat et les élus, d'autre part.

Le conflit s’est exaspéré depuis que, cet été, les odeurs venant de ce lieu ont été vivement ressenties au village d’Appricciani. Les manifestants se plaignent des nuisances olfactives, des risques de pollution, du danger d’incendie et de la faible revalorisation des déchets. Ils mettent en doute la validité du permis de construire qui a permis cette installation dont les travaux ont été commencés le 8 décembre 2009. Ils s’inquiètent de ce que, destiné à l’origine aux trente-trois communes des Deux Sorru, des Deux Sevi et du Cruzzini-Cinarca, ce site reçoive finalement les ordures de presque toute la Corse-du-Sud.

« Corse-Matin » ayant bien suivi cette question, deux articles sont recommandés pour comprendre le problème :

http://www.corsematin.com/article/ajaccio/a-vico-cest-toujours-non-a-lextension-de-la-decharge.1898832.html

http://www.corsematin.com/article/ajaccio/le-centre-denfouissement-de-vico-toujours-bloque.1899697.html

Il est également conseillé de se reporter au numéro de janvier 2010 du bulletin « INSEME ». Dans ses pages 6 et 7, il donnait la parole à François COLONNA qui, en tant que président du SIVU (syndicat intercommunal à vocation unique), expliquait comment devait fonctionner cette décharge :

Enfin, cet article, paru dans le blog des Poggiolais lors de l'inauguration, donne de très nombreux renseignements sur la conception de ce pôle environnemental.

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 18:00
Venez goûter le miel à Murzo

La dix-neuvième édition de U mele in festa, la fête consacrée au miel, se déroulera dimanche 27 septembre à Murzo.

Cette importante manifestation comportera de nombreuses activités:

- 8h : Installation des stands et des exposants.

- 10h30 : Ouverture de la foire.

Démonstration culinaire de Vincent TABARANI et ses collègues de Cucina Corsa

- 11h : Messe célébrée par le Père Jean-Pierre BONNAFOUX, supérieur du couvent St François de Vico.

- 12h30 : Repas: sauté de veau au miel avec ses légumes.

- 13h30 à 16h30: animation pour enfants: ludothèque "L'Etoile de Mer".

- 14h: Visite guidée du Sentier de l'abeille animée par le PNRC

- 16h30 : Concert de Jean-Charles PAPI   

- 17 h 30: Tirage de la tombola

 

Toute la journée

- Stands de présentation et de vente des apiculteurs insulaires

- Exposition sur l'apiculture

-"La vie dans la ruche", démonstration et explication par un apiculteur dans une remorque vitrée

- "Apprenez à déguster les miels": atelier d'initiation sur la dégustation

- Ateliers "pollinisation" et "jeu questions sur l'apiculture"

- Buvette

- Promenade à dos d’ânes

- Exposition et vente de produits artisanaux

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Auparavant, le samedi aura été réservée aux professionnels:

JOURNEE TECHNIQUE

Ouverte à tous les apiculteurs confirmés ou en devenir….

 

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 18:00
Le paysage mystérieux : la solution

Cette image a intrigué plusieurs des lecteurs du blog, surtout par la densité de sa végétation quasi-tropicale. La solution se trouvait sur la marge supérieure qui avait été dissimulée:

Le paysage mystérieux : la solution

Oui, il s’agit bien du lac de Nino (ou de Ninu comme on l’écrit maintenant) qui est fréquenté depuis longtemps par les Poggiolais, Socciais, Ortigais ou Guagnais.

Ce dessin est extrait de l’« Histoire illustrée de la Corse, contenant environ 300 dessins représentant divers sujets », livre écrit entre 1836 et 1841 par l’abbé Jean-Ange GALLETTI (1804-1866) et publié en 1863.

L’auteur de cette somme de 600 pages a lui-même dessiné une grande partie des illustrations « de géographie et d’histoire naturelle, les costumes anciens et modernes, les usages, les superstitions, les vues des paysages et des monuments, les plans des golfes et des ports, des vignettes de faits historiques et les portraits des hommes célèbres. » («L’histoire de la peinture en Corse au XIXe et XXe siècles» par Pierre Claude GIANSILY, Colonna Edition).

Le paysage mystérieux : la solution

La représentation du lac de Ninu est signée J. P. Cela pourrait correspondre à Jeanne PETIT-JEAN qui aida l’abbé GALLETTI à illustrer ce livre. Très certainement, cette artiste ne s’est pas rendue près du lac et n’a fait qu’imaginer ce que suggérait la description se trouvant à la page 18 :

 

« Moins étendu que le Rotondo, mais plus remarquable pour la beauté des sites qui l’environnent, le lac Nino ou Ino garnit l’une des extrémités du plateau du Campo-Tile. Sa superficie est de 4 hectares 74 centiares ; ses bords, émaillés de fleurs pendant le printemps, sont toujours couverts d’un gazon épais et velouté. Ses eaux sont profondes, limpides et peuplées par des myriades d’excellentes truites. Il donne naissance à la rivière du Tavignano. »

 

Sur l’image, le « gazon épais et velouté » est devenu une végétation épaisse et hirsute. Pour savoir à quoi ressemblent vraiment les paysages du lac, il est possible de se servir de trois photos, prises autrefois par Michel FRANCESCHETTI.

La première, vue du Monte Tozzu en 1973, montre l’ensemble de la forme du lac.

Le paysage mystérieux : la solution

La seconde, de la même année, montre mieux les plantes. 

Le paysage mystérieux : la solution

La troisième, datant de 2001, est du même endroit que la précédente, mais de l’autre côté des arbustes. 

Le paysage mystérieux : la solution

Une quatrième, cette fois envoyée par Jean-Marc TRAMINI et déjà utilisée dans un article de février dernier, montre, en 2006, celui-ci et Jean-Pierre FRANCESCHETTI sur un autre côté du lac.

Le paysage mystérieux : la solution

Pas de doute : le réchauffement climatique a fortement transformé les lieux depuis 1863 !

 

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 18:18

Le blog de Poggiolo accueille toujours bien volontiers les documents que ses lecteurs peuvent proposer sur le village ou sur la Corse. Il faut remercier Hervé CALDERONI qui nous montre une image de paysage datant d’il y a un siècle et demi. 

Le paysage mystérieux : une devinette proposée par Hervé

Mais voilà, quel est cet endroit ?

 Regardez bien les détails de cette vue. Beaucoup d’entre vous sont allés s’y promener comme le personnage représenté par l’artiste.

Réponse de la devinette dans le prochain article.

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 18:08

D’après les programmes diffusés par le Ministère de la Culture, les activités prévues dans les Deux Sorru, pour les habituelles journées du Patrimoine (19 et 20 septembre), auront lieu à LETIA et à MUNA.

Voici comment elles sont présentées sur le site officiel gouvernemental.

 

A MUNA:

Samedi 19 septembre, RANDONNÉE guidée par le Laboratoire Régional d'Archéologie.

Départ à 10 h (prévoir pique-nique, eau).

Le village abandonné de Muna est situé dans la région et canton des Deux Sorru, à la limite occidentale du Cruzzini. Dans une région déserte et escarpée de montagne, à flanc de la Punta di a Sposata (1182 m), le village domine la vallée du Liamone de ses 500 mètres d’altitude, en offrant une vue dégagée sur la plaine et le littoral.

Le village est composé d’une vingtaine de bâtiments dont la plupart ont été édifiés au 18e ou 19e siècle et conservent aujourd’hui encore leurs caractères originaux qui en font tout leur charme.

On découvre à travers leurs fonctions (église, maisons, fours, moulin, remise, enclos) et leurs détails architecturaux (niches, fenêtres, perrons, inscriptions) l’organisation sociale et économique d’une société villageoise des siècles passés.

 

Les Journées du Patrimoine dans les Deux Sorru

A LETIA:

CONFÉRENCE dimanche 20 septembre à 18h00 : « La tradition musicale insulaire dans l’oralité » (église San Martinu).

Projection de diapos, interprétations musicales.

Il s’agit ici de présenter la musique traditionnelle de Corse mais aussi ses principaux instruments. Le thème est abordé par le biais de la transmission orale.

 Les deux intervenants ont baigné depuis toujours dans le milieu dmusical traditionnel.

Intervenants :

- Joseph Figarelli, un pilier du renouveau de la musique traditionnelle, est connue comme le co-fondateur du groupe Caramusa, qui a opéré pour la redécouverte et la valorisation de la musique populaire de Corse.

- Jean-Baptiste Mary (Association pour la Recherche Archéologique en Corse) est le petit-fils du dernier pirulaghju de l’île, Jean-Dominique Poli.

Les instruments comme la cetera, la pifana, la pirula et la cialamella seront présentés et joués pour que les auditeurs apprécient les sons de ces instruments.

 

Par ailleurs, une exposition est organisée ce jour-là sur la Compagnie Arrighi.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

"Portraits d'union", un beau cadeau

Renseignements en cliquant ici.

 

 

 

Vacances de Noël:

Fin des cours: samedi 19 décembre

Reprise des cours: lundi 4 janvier

---------------------------

"Inseme", le bulletin interparoissial des Deux Sorru de novembre, est paru. 

 

Pour le lire, cliquer ICI.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907