Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 18:00

Les Poggiolais ont de l'imagination, y compris dans les assiettes.

La pizzeria du Belvédère, accolée au bar, qui a été ouverte l'été dernier, le démontre.

Goûtez les spécialités poggiolaises

Elle propose une carte de pizzas originale.

Dans le canton, on connaît depuis longtemps les spécialités de Finfin à Soccia: Machjaghjola, Veranina, Croce Maio, Pasturella et Tritore.

Mais chacun se régalera également en dégustant à Poggiolo les pizzas dont les noms diront quelque chose aux habitants de Sorru in Sù:

  • A Leccia (tomates, emmental)
  • A Filetta (tomates, jambon, emmental)
  • A Scopa Fiurita (tomates, poivrons, anchois, chorizo)
  • A Bocca e Porte (tomates, jambon, champignons, emmental)
  • A Spargula (crème fraîche, panzetta, oignons, emmental)
  • A Paglia Orba (tomates, emmental, roquefort, fromage corse)
  • La Belvedère (tomates, emmental, mozzarella, chorizo, basilic)
  • A Nustrale (tomates, figatellu, panzetta, fromage corse, emmental)

Et il ne faut pas oublier l'assiette de charcuterie locale, l'entrecôte et la côte de bœuf, et aussi les desserts.

Tout pour passer un très agréable repas.

Les pizzas peuvent aussi être emportées. La pizzeria est fermée le jeudi.

Goûtez les spécialités poggiolaisesGoûtez les spécialités poggiolaises
Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Actualités Fêtons la vie
commenter cet article
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 23:30

Toi, petite fourmi, tu fais lever lever mes yeux

Vers ces mondes géants qui roulent dans les cieux

Car je crois qu’en plein jour, à travers le bleu voile,

Tu sais prendre pour guide une lointaine étoile,

Tu as, comme autrefois le mage et le berger,

Ta boussole céleste quand tu dois voyager.

Oui, le ciel te conduit, diligente ouvrière,

Unie à l’astre d’or par un fil de lumière !

Et malgré cette gloire, au travail, ton ami,

Modestement tu vas, toi, petite fourmi !

Poggiolo, septembre 1922

Ainsi que l'indique la dernière ligne, ce poème a bien été écrit à Poggiolo mais pas par un Poggiolais ni par un écrivain. Il est l’œuvre d’un Suisse et d’un savant, Félix SANTSCHI, dont la découverte est exposée dans ces vers.

DE LA SUISSE À POGGIOLO

Né à Bex (canton de Vaud, en Suisse) en 1872 et mort à Lausanne en 1940, la carrière de Félix SANTSCHI est résumée ainsi par le «Dictionnaire historique de la Suisse» :

Sa famille s'installe à Menton, puis à Buenos Aires, avant de revenir à Lausanne. Aide-préparateur à l'université de Lausanne, engagé comme assistant d'anatomie par Edouard Frédéric Bugnion (1895-1897). En 1896, S. voyage en Colombie et au Venezuela avec Auguste Forel et Bugnion pour récolter des fourmis. Soutenu par celui-ci, il fait des études de médecine (1895-1900, doctorat), mais, n'ayant pas de maturité fédérale, il n'est pas autorisé à pratiquer. Il s'établit à Tunis en 1901, puis à Kairouan (premier médecin étranger autorisé à y ouvrir un cabinet). S. a décrit quelque 2000 espèces et variétés de fourmis, découvrant certaines de leurs capacités de navigation (d'après le soleil et les odeurs qu'elles sécrètent). Membre de la Société suisse d'entomologie. S. revient en Suisse en 1940. Une fondation créée à l'université de Zurich en 1985 porte son nom.

http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F41562.php

Les fourmis poggiolaises ont fait progresser la science

Observateur infatigable du monde des fourmis, il observa près de 2.000 types de fourmis et publia 188 articles ou ouvrages entre 1906 et 1939 (liste complète sur le site spécialisé: http://www.antcat.org/references pages 266 à 272). Les Tunisiens le surnommaient Tabib-en-neml, le docteur des fourmis.

Dans ses listes de fourmis, il cite plusieurs variétés observées à Poggiolo. Il est difficile, dans l’état actuel de notre documentation, de préciser combien de séjours il fit dans le village mais il est certain qu’il y passa trois mois entre juillet et septembre ou octobre 1922.

L'entomologiste y fit une expérience fondamentale, dont il sera question ci-dessous, le 12 août 1922. Il nous fournit des indications sur la nature poggiolaise de cette époque, même sur les pluies de septembre de cette année-là en écrivant «A Poggiolo (Corse), par 750 m. d’altitude, j’ai pu observer par les nuits étoilées mais fraîches du 17 au 26 septembre (il avait plu abondamment les jours précédents) les Crematogaster scutellaris dont j’ai déjà parlé, se presser nombreuses, alertes et actives, comme en plein jour, dans leurs longues files» («L’orientation sidérale des fourmis…», Mémoires de la Société Vaudoise des Sciences Naturelles, n°4, 1923, page 151).

Nous savons à quelle heure il commençait sa journée car il nota : «Poggiolo, 30 août 1922. Une seule femelle (de Bothriomyrmex meridionalis Rog., v. corsica), prise au vol pendant mon déjeuner à 7 ½ h du matin. Je n’ai pas pu trouver d’autres individus ni aucun nid durant trois mois de recherches.» ( «Note sur les fourmis paléoarctiques», Boletin de la Real Sociedad Espanola de Historia Natural, marzo 1923, page 136).

Ce spécimen était particulier par rapport à d’autres variétés proches car «elle diffère par ses antennes, surtout les scapes (partie des antennes), plus minces.». Félix SANTSCHI remarquait que de nombreuses fourmis poggiolaises ont des différences par rapport au modèle général, comme la Bothriomyrmex corsicus ou la Leptothorax tuberum, «découverte par moi-même sous l’écorce d’un abricotier» à Poggiolo et dont la reine est «plus robuste que le type» ( «Messor et autres fourmis paléarctiques» dans «Revue suisse de zoologie», vol. 30, n°12, septembre 1923, p. 331-332).

Il serait fastidieux d’énumérer toutes les observations faites dans notre village mais elles furent très nombreuses et fructueuses.

Ce spécialiste des fourmis ne dédaignait cependant pas les autres insectes puisque, dans «le compte-rendu de l’administration municipal de la ville de Genève pendant l’année 1922», il est fait mention d’un don de «une série d'Araignées de la Corse», effectuée par «M. le Dr F. SANTSCHI, à Poggiolo per Soccia (Corse)»

LA BOUSSOLE CÉLESTE

Mais la célébrité de ce savant et de Poggiolo vient de ses travaux sur la façon dont les fourmis pouvaient s’orienter.

L’article, déjà cité, sur «L’orientation sidérale des fourmis…», publié dans les "Mémoires de la Société Vaudoise des Sciences Naturelles, n°4, 1923", montre que, après avoir éliminé diverses hypothèses, SANTSCHI pensa que le soleil jouait un grand rôle dans les déplacements de ces animaux.

En utilisant un miroir, il fit déplacer l’image du soleil selon des angles différents et, chaque fois, les fourmis modifièrent leur déplacement. Les expériences décisives eurent lieu à Poggiolo le 12 août 1922. Les cobayes étaient des Aphaenogaster spinosa de fourmilières différentes et qui avaient été isolées de leur nid. Chaque fois, le reflet solaire artificiel entraîna une déviation. Le miroir retiré, les fourmis rejoignirent leurs congénères sans encombre. La figure reproduite ci-dessous décrit l’expérience.

Les fourmis poggiolaises ont fait progresser la science
Les fourmis poggiolaises ont fait progresser la science

L’énigme était résolue. L’émotion que ressentit alors Santschi se manifesta avec la composition du poème cité au début de cet article. Cet homme cultivé, ami du peintre Paul KLEE, rédigea ces vers à Poggiolo même.

SANTSCHI accomplit en Afrique du Nord d’autres essais qui donnèrent les mêmes résultats.

Ces travaux firent autorité pendant cinquante ans, jusqu’à ce que Karl von Frisch complète l'explication en apprenant que la lumière du Soleil est polarisée, et en vérifiant que les insectes peuvent le percevoir.

Les fourmis poggiolaises ont permis à la science de faire un pas important. Nous devons donc les respecter en souvenir de leur contribution.

Nous pouvons aussi sourire en imaginant le spectacle de ce Suisse moustachu et barbichu, armé de loupe, pinces, carnet de notes, miroir, etc., examinant les herbes, les mousses, les arbres et les pierres des murs du village sous les yeux de nos aïeux.

Précision: tous les documents cités sont en libre accès sur internet.

Ci-dessous: fourmis poggiolaises photographiées au village, la première à Piedi Pidocchio et la suivante à Vignarella.

Les fourmis poggiolaises ont fait progresser la science
Les fourmis poggiolaises ont fait progresser la science
Repost 0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 17:53

Le concours de logos poggiolais, initié par le Blog des Poggiolais, a obtenu un réel succès.

Six projets étaient en compétition. Ils ont été abondamment diffusés par le Blog et sont parus dans le numéro 27 (juillet 2013) des "Nouvelles U Pighjolu". Les habitants et amis de Poggiolo ont bien répondu à cette initiative. 23 personnes ont voté par internet et 38 se sont déplacées pour glisser leur bulletin dans l'urne placée dans la bibliothèque, soit 61 au total.

Le dépouillement public a eu lieu dimanche 21 juillet à 11 heures et a donné les résultats suivants:

  • Projet n°1: 4 voix
  • Projet n°2: 2 voix
  • Projet n°3: 29 voix
  • Projet n°4: 12 voix
  • Projet n°5: 4 voix
  • Projet n°6: 10 voix

Le projet numéro 3 a ainsi obtenu la majorité absolue.

Les résultats du concours de logos poggiolais
Les résultats du concours de logos poggiolais

Le dessin est centré sur la silhouette de l'église Saint Siméon qui est bien la caractéristique visuelle du village. Ce clocher domine largement toutes les habitations et se remarque immédiatement quand on regarde Poggiolo de quelque endroit que ce soit.

L'auteur de ce projet est François ORAZY qui recevra le prix attribué au modèle obtenu le vendredi 23 août, lors du vernissage du Salon des Artistes Peintres.

A la demande générale, le logo lauréat a été modifié pour intégrer Guagno-les-Bains.

Les résultats du concours de logos poggiolais

Ce logo sera prochainement imprimé et mis en vente au prix de 2 euros au profit de l'association AACSIS.

Repost 0
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 18:03

L'Association Artistique et Culturelle de Sorru in Sù signale que sa dixième exposition de peinture est reportée et aura lieu à la salle polyvalente de Poggiolo:

  • samedi 24 et dimanche 25 août
  • vernissage vendredi 23.
U Pighjolu vu du Fragnu, tableau de Jean Pinelli

U Pighjolu vu du Fragnu, tableau de Jean Pinelli

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Activités culturelles
commenter cet article
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 23:07

Encore une fois, le mois de juillet a fait des siennes dans les Deux-Sorru. Certains qui avaient voulu profiter du légendaire soleil corse ont été surpris par des orages et des pluies.

Le cas le plus spectaculaire, et qui, heureusement, n'a pas été dramatique, s'est produit au-dessus de Soccia.

Il était 18h11, dimanche 21 juillet, quand 22 personnes se sont retrouvées pris au piège en haut de la cascade du canyon de Zolicu, au-dessus de Soccia. Ayant voulu jouir des frissons du canyoning malgré une ondée tombée en début d'apès-midi, les personnes concernées étaient dans une situation délicate.

Hélitreuillage à Zoicu

Voici le compte-rendu de l'opération de secours publié sur la page Facebook du SDIS 2A:

https://www.facebook.com/pages/SDIS-2A-page-officielle-/290586891000087

Hier en fin d'après-midi, aux alentours de 17h30, nos équipes de secours en montagne ont été sollicitées pour une opération de sauvetage hors normes. Chaque été, les ruisseaux de montagne sont dangereux lorsque des orages éclatent en altitude. Ce fut le cas hier dans le ruisseau de Ziocu (commune de Soccia), où 22 canyoneurs ont été surpris par la crue de ce cours d'eau et se sont retrouvés en difficulté. D'importants moyens de secours ont été engagés : l'hélicoptère de la gendarmerie avec une équipe de secours en montagne des sapeurs-pompiers d'Ajaccio puis le renfort de l'hélicoptère de la sécurité civile avec une deuxième équipe de sauvetage des sapeurs-pompiers d'Ajaccio. Cette opération s'est révélée très complexe pour les équipages des aéronefs et les équipes de sapeurs-pompiers, tenant compte du relief encaissé, de la crue du ruisseau mais surtout du nombre de personnes à mettre en sécurité. Ils ont mené une opération très technique imposée par cette situation particulière. Les 22 personnes ont pu être dégagées et mises en sécurité (un seul traumatisme de la main à déplorer).

Une opération de secours de près de trois heures qui se termine bien mais une promenade qui aurait pu se révéler dramatique.

N'oublions pas que la Corse est aussi une vraie montagne avec les risques inhérents.

Hélitreuillage à Zoicu

La crue brutale est bien connue sous le nom de fiumara. Elle a déjà été présentée sur ce blog le 11 janvier 2012 dans un article à lire ou à relire.

http://poggiolo.over-blog.fr/article-gare-a-la-fiumara-67644850.html

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Natura corsa Actualités
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 17:55

Comme chaque été, votre blog prend quelques jours de repos. Il s'arrête jusqu'au 23 juillet.

Vous aussi, reposez-vous.

Ne faites pas de marches épuisantes.

Un peu de repos

Restez tranquillement assis...

Un peu de repos

... ou allongés.

Un peu de repos

Mais n'oubliez pas le festival Sorru in Musica.

(photo de Dominique ANTONINI-LIARD)

(photo de Dominique ANTONINI-LIARD)

Repost 0
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 07:28

Nous apprenons un décès à Orto qui concerne aussi des Poggiolais.

Décès à Orto
Repost 0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 20:15

MONTIGNY L'ALLIER

POGGIOLO

Ses enfants,

Ainsi que toute sa famille et ses amis

Ont la tristesse de vous faire part du décès de

Madame Françoise MARTINI PIVOT

Maire de Montigny L’Allier

Survenu le 10 Juillet 2013 à l’âge de 74 ans.

La cérémonie religieuse sera célébrée le Lundi 15 Juillet 2013 à 14 heures 30

en l’église de Montigny L’Allier.

Un registre à signatures recevra vos condoléances à l’église.

Une pensée pour Paul, son époux décédé le mois dernier.

Ni fleurs, ni plaques

Cet avis tient lieu de faire part.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 17:51
Poggiolo vraiment pas concerné?

Paul COLONNA, maire de Guagno (photo ci-contre), a été élu dimanche 30 juin président de la communauté de communes des Deux Sorru, avec, comme vice-présidents, Dumé CHIAPPINI, maire de Letia, et Jean-François BARTOLI, adjoint au maire de Soccia. Cette élection s'imposait pour remplacer Jean-Luc CHIAPPINI, maire de Letia, assassiné en avril dernier.Voir l'article: http://poggiolo.over-blog.fr/article-defendre-l-interieur-l-interieur-aujourd-116519664.html

Il convient de féliciter les nouveaux élus.

Mais, en fait, il n'était pas indispensable de publier cette nouvelle dans le blog de Poggiolo puisque notre village est le seul des Deux Sorru, avec Coggia, à ne pas faire partie de la communauté de communes.

En sont membres: Arbori, Balogna, Guagno, Letia, Murzo (où est placé le siège administratif de la communauté), Orto, Renno, Soccia et Vico. Lors de la création de cette structure, en décembre 1997, le conseil municipal poggiolais a préféré faire cavalier seul.

Mais la situation va bientôt changer avec la prochaine mise en place de l'intercommunalité où notre village sera regroupé avec 23 autres villages dans la nouvelle communauté de communes Deux Sorru-Cruzini-Cinarca.

Pour plus de renseignements, lire l'article paru le 13 mars dernier sous le titre:

Intercommunalité: Poggiolo n'est plus seul

Cet élément sera très certainement pris en compte par les prochains candidats aux élections municipales.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Chez nos voisins Actualités
commenter cet article
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 17:46
Poggiolo n'existe pas (nouvel épisode)

Il faut être vigilant pour faire connaître l'existence de Poggiolo et il ne pas râter toutes les occasions possibles de rectifier des erreurs à son sujet.

Une occasion vient d'être fournie par le numéro de juillet de "La voix du sud", journal du conseil général de Corse-du-Sud.

A la page 11, Laurent MARCANGELI, député et conseiller général d'Ajaccio, fait le bilan de son action comme président de la commission de l'action sociale et de la santé. Sa dernière phrase est pour "la création d'un foyer d'accueil médicalisé de 40 places en faveur des handicapés, situé sur la commune de GUAGNO LES BAINS".

Il devrait pourtant savoir que cette localité n'est pas une commune, d'autant qu'il s'est rendu récemment àPoggiolo au cours d'une tournée parlementaire.

http://poggiolo.over-blog.fr/le-d%C3%A9put%C3%A9-vient-nous-voir

Guagno-les-Bains est un hameau qui fait partie de la commune de POGGIOLO depuis la délibération du Conseil Général de Corse du 17 septembre 1850, entérinée par le décret du Prince-Président Louis-Napoléon BONAPARTE en date du 19 septembre 1852.

Depuis 1897, Guagno-les-Bains a cependant la spécificité de posséder un adjoint spécial au sein du conseil municipal poggiolais. Il en a été fait un rappel dans l'article:

http://poggiolo.over-blog.fr/article-guagno-les-bains-c-est-special-116388423.html

Ecrire qu'il existe une commune de Guagno-les-Bains est une erreur du même genre que de mentionner une commune de SAGONE alors que la station balnéaire est partagée entre les communes de Coggia et de Vico.

Il faut espérer qu'un rectificatif sera publié dans le prochain numéro. Mais il est curieux de constater que le trimestriel du Conseil général a du mal à savoir ce qu'est vraiment Poggiolo. En février 2010, ce blog avait, sous le titre "Poggiolo n'existe pas", relevé qu'une présentation de Guagno-les-Bains mentionnait Guagno et pas Poggiolo:

Mais ces erreurs ne sont pas l'apanage d'un seul courant politique. En avril dernier, en citant l'article d'Edmond SIMEONI sur l'école de Vico, nous remarquions qu'il avait employé, reprenant les termes d'un journaliste de "Corse-Matin", l'expression de "station thermale de Guagno".

http://poggiolo.over-blog.fr/article-ecole-de-vico-un-cas-exemplaire-116698587.html

Dans une société où la communication compte énormément et où les infos sont très rapides, il est indispensable de savoir répliquer immédiatement pour éviter que les erreurs deviennent des vérités.

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

La vidéothèque poggiolaise

La vidéothèque poggiolaise
Les films et les photos de famille et de vacances deviennent tous, au bout de quelques années, des documents historiques  qui montrent comment les diverses générations ont vécu.
Plusieurs films des décennies 60 et 70 à Poggiolo sont visibles sur DAILYMOTION (http://www.dailymotion.com/michelfran).
Cherchez dans vos greniers si vous n'avez pas des documents à faire connaître à la communauté poggiolaise.

Recherche

Le calendrier poggiolais

Fête de la Toussaint

Mercredi 1er novembre:

SOCCIA 11h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

ORTO 15h messe Toussaint et bénédiction du cimetière;

GUAGNO Les BAINS 16h30 bénédiction du cimetière

Jeudi 2 novembre:

SOCCIA 11h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

ORTO 15h messe Toussaint et bénédiction du cimetière; 

GUAGNO 11h messe Défunts et bénédiction du cimetière;

POGGIOLO15h messe Défunts et bénédiction du cimetière;

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907