Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 18:39

Samedi 24 mars, à 14h30, au couvent de Vico, une messe sera célébrée à la mémoire du Père ESTEVE. A cette occasion voici le texte publié par le dernier numéro de "INSEME", lequel utilisait un article paru dans le journal des OMI.

-----------------

NOTRE FRERE FERNAND ESTEVE a rejoint la maison du père

le dimanche 29 janvier 2012.


    La célébration des obsèques a eu lieu le 2 février à la chapelle St François d'Assise à Lyon suivie de l'inhumation au cimetière de Ste Foy lès Lyon.

    Fernand est né à Lozanne (69) le 25 mai 1916. Il fait ses études primaires à l'orphelinat des sœurs de l'Immaculée Conception à Annecy et ses études secondaires au juniorat de Ste Foy lès Lyon. Il entre chez les Oblats et accomplit son noviciat à Bon Secours de juillet 1934 à juillet 1935. Viennent ensuite deux ans de philosophie à Lumières, mais ses études sont interrompues par le service militaire, puis dix-huit mois de guerre et de captivité, qui l'ont marqué dans sa chair.

Estève Fernand   Il revient au scolasticat en avril 1941, et y retrouve son frère cadet Louis, qui a été son pôle lumineux et son solide appui fraternel. Il prononce ses vœux perpétuels le 31 mai 1942, et est ordonné prêtre le 27 février 1944. Sa première obédience est pour Lumières comme professeur ... ce qu'il accepte au nom de l'obéissance.

    En 1948, il est nommé professeur et économe au grand Séminaire d'Ajaccio. Vient une année de séminaire pastoral: c'est là qu'il commence à découvrir la Corse et les corses. Il y passera 32 ans.

    Il devient supérieur de la communauté de Vico en 1957, et après deux triennats, il est nommé Cotignac en 1963. En 1968, il retourne en Corse dans le Cruzzini, mais il ne tient pas: c'est la dépression. En septembre 1969, il vient à Lumières où il est affecté au secteur paroissial, il y reste jusqu'en 1979. Il rejoint alors son frère Louis à l'Osier. Toujours en 1979, nouveau retour en Corse au couvent de Vico. D'abord curé de Guagno, il vient ensuite à Soccia, Poggiolo et Orto. Apprenant que Fernand était sur sa fin, la population de ces villages y a allumé des bougies. Il y a été très aimé! Outre la pastorale, il y a exercé avec compétence une activité manuelle qui l'occupait beaucoup: réparer montres et horloges. C'était vraiment une occupation qui lui faisait du bien.

    En 1993, obédience pour Lumières, puis en 1994 pour Entrevaux. En 1995, il retourne à l'Osier, et en 1996, retour à Vico (paroisses). Jusqu'en 1999, date à laquelle il vient en retraite à Lumières où il est aimé spécialement par tout le personnel.

    En 2010, nouvelle dépression qui le pousse à demander à venir rejoindre l'EHPAD de Lyon. Ce ne sera pas toujours facile pour lui, et il y vivra des crises graves, en particulier en décembre 2011. Mais l'environnement du personnel soignant du docteur Emmanuel Henry et de sa communauté lui permettra de surmonter cette crise.

 

    On ne peut comprendre toute l'histoire de Fernand sans savoir que sa fragilité (qui vient de son enfance tragique), a été cause de dépressions qui l'ont marqué profondément, mais aussi à cause de son immense capacité à accueillir, à aimer les autres ... Ce qui fait que partout il a été aimé par ceux auxquels il a été envoyé.

    Hospitalisé, il attendait la fin comme une délivrance. Il n'en pouvait plus ... Il est maintenant auprès de ce Dieu qu'il a servi en toute fidélité, même dans ses périodes de nuit et de désespérance ... Il est maintenant auprès de son frère Louis, décédé le 28 janvier 2002. Fernand a dû attendre dix ans et deux jours pour le rejoindre.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog Poggiolo - dans Faits du XX° siècle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Dimanche 19 novembre:

messe à Soccia à 11h.

Samedi 25 novembre au couvent de Vico, à partir de 19 h:

 soirée de rencontre, partage et débat sur le thème "La Mission aujourd'hui, pour nous" avec Bertrand EVELIN, omi.

Dimanche 26 novembre:

fête du marron à Evisa.

Samedi 2 décembre:

soirée soupe corse au couvent St François à partir de 20h. Prix: 20€.

S'inscrire auprès de Mme BASSI (04-95-26-62-29) ou au secrétariat du couvent, le matin uniquement, au 04-95-26-83-83.

Vacances de Noël:

du samedi 23 décembre au lundi 8 janvier.

 

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907