Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 18:08

voceri   Le livre du docteur A. L. A. FÉE sur les voceri (voir article "Voceru sorrinesu") comprend une première partie intitulée "Une excursion", dans laquelle l'auteur décrit la visite qu'il fit en Corse pendant l'année 1845.

   Vico y est décrit avec sympathie. Par contre, pour Guagno-les-Bains, les bâtiments sont qualifiés de "mesquins, groupés sans symétrie et généralement incommodes". La cure est efficace mais il y a peu de distractions pour les baigneurs et, en partant, "on a connu l'ennui mais point le regret". Décrivant la population locale, Monsieur FÉE écrit au sujet des femmes: "j'ai vu peu de jolies figures". Même s'il atténue la critique en ajoutant: "mais les traits sont réguliers et les yeux ont de l'expression et de la vivacité", la critique est dure.

   Heureusement, le jugement sur la gent féminine de chez nous n'a pas été le même dans tous les écrits de cette époque.


   En 1900, est paru "Soixante ans de la vie d'un prolétaire", écrit par X. EPAGEL prolétaire(pseudonyme de Constant LEPAGE), qui racontait sa propre vie.

   Né en 1825 au HAVRE, fils de riche industriel, il passa par de très nombreux métiers avant de finir professeur de dessin. Ce qui nous intéresse est le moment où, engagé dans l'armée et en garnison à Belfort, il fut atteint de malaises. Le médecin l'envoya suivre une cure de six mois à Guagno-les-Bains où il arriva en mai 1846, un an après A. L. A. FÉE. Cette prescription prouve la renommée nationale qu'avait alors la station thermale. 


   Il ne s'y ennuya pas car, à partir de l'hôpital militaire de St Antoine, il faisait une promenade quotidienne de l'autre côté "d'une petite rivière, charmante dans ses allures pittoresques et traversée par un pont conduisant de l'autre côté à un monticule assez élevé aussi (aussi élevé que celui où se trouvait l'hôpital militaire) et garni de sapins. Cet ensemble offrait une perspective de toute beauté. Il y avait un endroit d'où la vue était admirable". Ceux qui connaissent les lieux pourront chercher à retrouver cette émotion.


   Un jour, avec un zouave de ses amis, il arriva dans une petite ferme. Sa localisation n'est pas donnée mais elle n'était pas très loin car l'auteur indique qu'il existait, à proximité du hameau, un "cordon de limite", c'est-à-dire un périmètre que les soldats n'avaient pas le droit de dépasser.

   "Dans la ferme où nous sommes entrés, la mère et ses filles n'avaient pour tout vêtement qu'une longue chemise de toile écrue, allant jusqu'aux pieds: l'aînée des filles avait bien dix-huit ans (...).

   Ce petit peuple est hospitalier. On nous reçut très bien dans cette ferme (...). L'aînée des filles était grande et belle et contrastait singulièrement avec son entourage, elle me faisait l'effet d'une perle perdue dans un fumier! Plus d'une fois, elle est revenue dans mes souvenirs lorsque, jeune artiste, j'étais à la recherche d'un type accompli.

   Aujourd'hui, vieux philosophe, elle m'apparaît encore comme le plus bel idéal que j'aie pu rêver. Pure imagination! me direz-vous, puisque je ne l'ai pas vue dans le simple costume d'Eve? Peut-être! Laissez-moi à mes rêves!!!"


   Mais les rêves ne résistèrent pas à la réalité la plus matérielle. Sa cure terminée, notre héros rembarqua pour le continent. Il était chargé des provisions pour son groupe.

   "Si la jolie fille de Guagno avait frappé mon imagination, un magnifique homard, que j'avais payé trente-cinq centimes, avait touché ma sensualité; surtout quand je l'eus transformé, dans les réservoirs d'eau bouillante de la chaudière du bateau, en superbe cardinal de la mer!

    "Voilà deux souvenirs de Corse que je n'oublierai jamais: Une belle fille inestimable et un beau homard pour presque rien."

 

   Heureusement que la jeune fille n'en sut jamais rien. Elle aurait eu le cœur brisé de se savoir préférer un homard!

http://imblog.aufeminin.com/blog/D20080227/287112_143790840_coeur-brise_H153628_L.jpghttp://imblog.aufeminin.com/blog/D20080227/287112_143790840_coeur-brise_H153628_L.jpghttp://www.secrets-de-filles.fr/wp-content/uploads/coeur-brise.jpg

   En tout cas, nous pensons comme Enrico MACIAS: "Ah! Qu'elles sont jolies, les filles de mon pays".

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de mars et avril dans les Deux Sorru:

cliquer ici. 

 

VACANCES SCOLAIRES COVID

-fin des cours: 

samedi 10 avril

-reprise des cours:

lundi 26 avril (classes maternelles et primaires)

lundi 3 mai (collèges et lycées)

 

 

Le mensuel "INSEME" d'avril vient de paraître:

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907