Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 13:09
    Même (et surtout) dans un village placé sur la montagne, presque au bout de la route, il est indispensable de communiquer aussi bien pendant les vacances d'été que lors des froides soirées hivernales.
    Pour les accros d'internet, pas de problème. La clef 3G est même utilisable.
    Autrefois, il a fallu attendre longtemps pour que le téléphone se popularise. Dans les années 60, deux ou trois personnes avaient une ligne téléphonique. La maison de Rosine et Jean-Antoine FRANCESCHETTI faisait quasiment office de cabine téléphonique, ce qui arrangeait beaucoup de personnes. Mais ce n'était pas forcément l'avis de leurs petits-enfants qui y passaient leurs vacances et qui étaient réveillés très tôt par les conversations des uns et des autres, ainsi que par le sempiternel:
"Allo Vico. Ici, le 6 à Soccia. Je voudrais le ...". L'automatique n'était pas encore installé et il fallait passer par la standardiste de Vico.
    Ce temps est bien fini et chaque maison a désormais son téléphone. Les gens de passage et ceux qui ont leur ligne en dérangement peuvent utiliser les cabines téléphoniques. Devenus presque obsolètes, il existe 152.000 publiphones dans l'ensemble de la France. Leur avenir est menacé (60% des cabines ont disparu entre 1997 et aujourd'hui). France Télécom trouve leur entretien trop cher par rapport à ce qu'elles rapportent (leur volume de communication a diminué de 50% entre fin 2007 et fin 2008) et veut sous-traiter leur maintenance.
    Pour le moment, il existe
une cabine à Guagno-les-Bains, au bord de la route, un peu plus bas que l'établissement thermal.

    A Poggiolo, elle est sur la place Saint Roch.


    Dans les deux cas, la cabine est souvent envahie par les toiles d'araignée et la porte n'existe pas ou si peu. Leur accès est parfois gêné par un véhicule. Il faut avoir du courage pour arriver à composer un numéro.
    Même si leur trafic est faible, faudrait-il les supprimer? Ne jouent-elles pas cependant un rôle de secours en cas d'urgence? Que faut-il en penser?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907