Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 18:10

L'arrêt surprise du fonctionnement, dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 mars, de l'émetteur en AM (modulation d'amplitude) de RMC à Roumoules (Alpes de Haute-Provence) est tombé dans la plus grande indifférence.

L'émetteur de Roumoules

L'émetteur de Roumoules

 

 

Pourtant, cette installation était le symbole d'une époque dont de nombreux septuagénaires et sexagénaires ont parfois la nostalgie: les années 60 et 70.

 

Après la seconde guerre mondiale, les enfants du "baby-boum" voulaient s'amuser et profiter d'une vie qui paraissait devoir être heureuse grâce à ce que l'on n'appelait pas encore les "trente glorieuses".

 

Mais la radio d'Etat, la RTF (devenue ORTF en 1964), était trop guindée. Les quelques radios privées, dites périphériques (Europe n°1, RTL, Radio Monte Carlo, Radio des Vallées d'Andorre, devenue Sud Radio), étaient plus dynamiques et proches des aspirations de la jeunesse. La fameuse émission "Salut les copains" passait sur Europe n°1, devenue Europe 1 en 1968.

 

"Logo" de RMC entre 1965 et 1974.

"Logo" de RMC entre 1965 et 1974.

 

La seule de ces stations à pouvoir être captée à peu près correctement en Provence et en Corse était RMC qui émettait en OM (ondes moyennes) jusqu'en 1965. A cette date,  son nouvel émetteur de la Madone, sur le Mont Agel, près de Nice, permit à la radio monégasque de se faire entendre plus facilement en passant sur GO (grandes ondes).

 

Le temps du transistor

 

En même temps, le poste de radio à transistors se popularisait. Fini le gros poste à lampes que l'on écoutait en famille dans la salle à manger. On pouvait emporter son transistor à la plage ou à la rivière de Guagno-les-Bains pour entendre sur RMC les chanteurs de rock et les émissions présentées par les très jeunes débutants Jean-Pierre Foucault et Julien Lepers.

 

Si le téléphone portable n'existait pas, les appareils sonores (électrophone Teppaz à piles, magnétophone Philips à cassette) devenaient plus petits et très maniables. On pouvait écouter la musique que l'on voulait et où l'on voulait: sur la route de Soccia, dans les rues de Poggiolo ou même... la nuit près du cimetière à côté de l'église St Siméon.

 

Michel Franceschetti écoutant des disques dans la stretta de Poggiolo (été 1968).

Michel Franceschetti écoutant des disques dans la stretta de Poggiolo (été 1968).

 

L'émetteur de Roumoules fut inauguré en 1974. Sa puissance permit à Monte Carlo de diffuser facilement dans toute la moitié Sud de la France. Ce fut l'âge d'or pour la station. Cette époque se termina en 1981 avec l'accession de François Mitterrand à la présidence de la république et l'ouverture des fréquences de FM (modulation de fréquence) aux "radios libres".

 

Mais les "baby-boumers" avaient grandi; ils travaillaient et avaient fondé des familles. Les goûts musicaux des générations suivantes furent différents et passent maintenant par des canaux inimaginables il y a un demi-siècle.

 

 

----------------------------------

Vidéo recommandée: écoute de disques sur la terrasse de la maison Bartoli (maintenant maison Chabrolle), avec Jean-José, Joël, Marie-Thérèse et Rose-Marie.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

"Portraits d'union", un beau cadeau

Renseignements en cliquant ici.

 

 

 

Vacances de Noël:

Fin des cours: samedi 19 décembre

Reprise des cours: lundi 4 janvier

---------------------------

"Inseme", le bulletin interparoissial des Deux Sorru de novembre, est paru. 

 

Pour le lire, cliquer ICI.

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907