Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2019 4 21 /02 /février /2019 18:00

L'année a bien débuté pour le village de Murzo et pour la famille COLONNA.

 

Le 1er janvier, Dorothée VELLUTINI, qui gère la mairie de Murzu depuis maintenant vingt-quatre ans, a reçu la Légion d'Honneur.

 

La même décoration avait été attribuée à son père Charles François COLONNA, maire de 1946 à 1976, dont le nom vient d'être donné à la place de l'église du village. La plaque portant l'inscription "Piazza duttore Ch. Fr. Colonna" a été dévoilée le 9 février dernier.

 

photo Pascale Chauveau: Dorothée avec ses frères Dominique, qui fut maire de Vico et Conseiller Général du Canton des Dui Sorru, et Jean, qui fut, lui aussi, maire de la commune,

photo Pascale Chauveau: Dorothée avec ses frères Dominique, qui fut maire de Vico et Conseiller Général du Canton des Dui Sorru, et Jean, qui fut, lui aussi, maire de la commune,

 

cette occasion, pour les jeunes générations qui n'ont pas connu ce médecin de nos villages, voici la biographie écrite par Bernard ALLIEZ, pages 356 et 357 de l'ouvrage collectif "Vico-Sagone Regards sur une terre et des hommes" (éditions Alain Piazzola) (à commander ICI).

 

 

"Charles François COLONNA, né le 17 janvier 1911 à Vico, est un enfant de Murzo. Après le décès de son père, militaire, alors qu’il n’est âgé que de 9 ans, il sera élevé par sa mère et poursuit sa scolarité à Murzo, puis à Ajaccio. Son père ayant toujours souhaité pour son fils une carrière médicale, Charles se retrouve étudiant en médecine à Marseille où il est hébergé dans une famille amie et se constitue de solides amitiés parmi ses co-étudiants. Son désir de s’installer en Corse ne l’a jamais quitté, il passe sa thèse de médecine en 1938 et rentre à Murzo où la mobilisation le conduit pour quelques mois à être médecin de la place de Sartène. Rapidement, il revient à Murzo puis Vico où il s’installe en 1947. C’est alors que sa vie est entièrement consacrée aux malades et aux familles des trois cantons, Deux Sorru, Deux Sevi et Cruzzini Cinarca. Les anciens s’en souviennent encore avec émotion.

Au début, certaines visites s’effectuaient à pied et/ou à cheval ! Jusque dans le Cruzzini! On raconte qu’un jour, un médecin italien l’appela en consultation à Guagno-les-Bains où existait un camp de prisonniers française. Charles s’y rendit avec sa mule et pour le retour son confrère lui propose une voiture, un chauffeur et de faire ramener sa monture. «Ma mule ne connaît que moi» lui répond Charles!

 

 

La famille Colonna est à l'honneur

 

Maire de Murzo de 1946 à 1976, conseiller général et sénateur suppléant, il considérait la politique comme le prolongement indispensable de son action sociale et médicale. Son épouse l’a aidé et soutenu tout au long de sa vie familiale et médicale, ses enfants ont chacun poursuivi de brillantes carrières médicales et politiques.

Dès que possible, il circule en «traction», puis en 2 CV, enfin dans une DS qui devient célèbre dans tous les villages et sur toutes les routes. Il fut l’un des derniers à pratiquer des ponctions lombaires dans les bergeries, des accouchements à domicile même au forceps!, des réductions contentions de diverses fractures et luxations sans compter les plaies de toute nature, etc. mais toujours avec un grand souci d’hygiène et d’asepsie. C’est en assistant un accouchement à Balogna qu’il décèdera brutalement à l’âge de 65 ans, en 1976.

A Vico, il fut considéré comme le «médecin des pauvres», n’hésitant jamais à donner les médicaments ou les soins sans contrepartie. Aimé et regretté dans tous les villages, sa générosité sans limite, sa stature et son embonpoint restent comme des signes d’un homme accueillant et inspirant confiance."

Partager cet article
Repost0

commentaires

Guy Tramini 21/02/2019 23:29

J'ai bien connu le Dr Colonna. Élève au collège de Vico et ami de son fils Jean, il nous amenait souvent dans ses tournées le jeudi après midi dans sa DS. J'ai le souvenir d'un homme affable, très soucieux du bien être de ses patients qui , pour la plupart étaient des amis.

Présentation

  • : Le blog des Poggiolais
  • : blog consacré à Poggiolo, commune de Corse-du-Sud, dans le canton des Deux-Sorru (autrefois, piève de Sorru in sù). Il présente le village, ses habitants, ses coutumes, son passé et son présent.
  • Contact

Qu'est-ce que ce blog?

Accroché à la montagne, pratiquement au bout de la route qui vient d'Ajaccio et de Sagone, POGGIOLO est un village corse de l'intérieur qui n'est peut-être pas le plus grand ni le plus beau ni le plus typé. Mais pour les personnes qui y vivent toute l'année, comme pour celles qui n'y viennent que pour les vacances, c'est leur village, le village des souvenirs, des racines, un élément important de leur identité.
POGGIOLO a une histoire et une vie que nous souhaitons montrer ici.
Ce blog concerne également le village de GUAGNO-LES-BAINS qui fait partie de la commune de POGGIOLO.
Avertissement: vous n'êtes pas sur le site officiel de la mairie ni d'une association. Ce n'est pas non plus un blog politique. Chaque Poggiolais ou ami de POGGIOLO peut y contribuer. Nous attendons vos suggestions, textes et images.
Nota Bene: Les articles utiliseront indifféremment la graphie d'origine italienne (POGGIOLO) ou corse (U PIGHJOLU).

Recherche

Le calendrier poggiolais

Calendrier des messes de janvier et février dans les Deux Sorru:

cliquer ici.

 

Fête de Saint Siméon:

messe à Poggiolo

samedi 20 février

à 15 heures. 

 

VACANCES SCOLAIRES DE FÉVRIER

fin des cours: 

samedi 13 février

reprise des cours:

lundi 1er mars

 

La nouvelle formule du mensuel "INSEME":

La météo poggiolaise

Pour tout savoir sur le temps qu'il fait et qu'il va faire à Poggiolo, cliquez sur LE BULLETIN METEO

Un bulletin indispensable

  le bulletin des paroisses des Deux Sorru.

 

En-tete-inseme-copie-1.jpg

.

POGGIOLO SUR FACEBOOK

Votre blog est maintenant sur Facebook. https://www.facebook.com/pages/ Poggiolo/167056470125907